Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 20:01
Michel GOUPIL (ECNP) avec David PAGNIER)
Michel GOUPIL (ECNP) avec David PAGNIER)

Cyclo-Cross de FONTENAY-lès-Briis (91).

Mercredi 21 octobre 2015 ; Organisation US Métro Transport .

Journée de travail incontournable, je ne peux qu'y faire un court passage

(en sortant à 12h45) de 13h40 à 14h10, Fontenay étant distant de Chilly-

Mazarin de 22km, avec un retour plus que juste (14h50) pour reprendre

ma position de travail.

Belle journée et quelques rencontres, dont Jimmy TURGIS (Lille Roubaix

Métropole- Dalkia), David PAGNIER (Champion du Monde Masters), et

Jean-Marc MALLO (Le Mée Sp), Gérard LEROY et Patrick FORGET

(Rueil AC), Enzo PORCU, Axel et Mickael BERGHEAUD (USMT), Ellie

CROQUISON (Argenteuil VS) et Abdelkarim AICHOUR (Le Bourget)

Dommage, pas assez longtemps pour suivre les courses.

Je serai au départ mercredi prochain !!!

David PAGNIER .
David PAGNIER .

David PAGNIER .

Jimmy TURGIS et sa Maman.

Jimmy TURGIS et sa Maman.

Le vainqueur "Minîmes".
Le vainqueur "Minîmes".

Le vainqueur "Minîmes".

USMT: Axel et Mickael BERGHEAUD, et Enzo PORCU.
USMT: Axel et Mickael BERGHEAUD, et Enzo PORCU.

USMT: Axel et Mickael BERGHEAUD, et Enzo PORCU.

Des Féminines; Ellie CROQUISON (AVS)
Des Féminines; Ellie CROQUISON (AVS)
Des Féminines; Ellie CROQUISON (AVS)

Des Féminines; Ellie CROQUISON (AVS)

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 16:46
recette trouvée chez :  http://delicesdhelene.over-blog.com/

 


Pour une trentaine de blinis

  • 500g de courgettes environ (soit à peu près 3 courgettes)
  • 150g de farine
  • 3 oeufs
  • 20cl de lait
  • 2 cuil. à soupe d'herbes hachées (j'ai mis du basilic et de la ciboulette)
  • sel et poivre



Râper les courgettes avec leur peau.

Les presser pour en extraire l'eau.

Mélanger la farine, les oeufs et le lait.

Ajouter les courgettes râpées, les herbes ciselées.

Saler et poivrer.

Dans une poêle huilée, faire de petits tas espacés.

Laisser dorer au moins 3 minutes de chaque côté.
 

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 06:31
Je réussi à passer à droite de la route, derrière, chateau de cartes.
Je réussi à passer à droite de la route, derrière, chateau de cartes.

Grosse chute à l' arrivée de la course D4- FFC

à MEIGNEUX (77), le 11 octobre 2015.

Course organisée par le VC St Mammès et Lagny Pontcarré Cyclisme.

Après une course de mouvements, où une ligne droite vent de face se

court entre 28 et 34 km/h (4km), et où l'autre partie (4km), se court à

45 km/h de moyenne, un coup sort à 5km de l'arrivée avec

Joël PALASSE (LPC), Laurent METTENDORF (TCM) et Serge

COCHEREAU (VC Toury-CJ).

Derrière, nous sommes 52 sur les 64 partants à jouer la quatrième

place. Michel GOUPIL (ECNP); "Souvent en difficulté , Vincent ELICE

(ECNP), m'a replacé. Aux 2 kms, René AIZPURU (ECNP), m'emmène

en 10è position, il produit son effort aux 800m, se dégage aux 500m

et me laisse embrayer aux 250m en première ligne, au coude à coude

avec celui à ma gauche qui va s'écrouler:, et là,, c'est le drame,,,

Voulant se relancer en danseuse, sa roue avant se dérobe,,,,,,,,,

Je passe à droite de la chute alors que je venais de prendre la tête.

La chute, c'est d'abord à gauche; 12 coureurs au sol, 6 ou 8 dans les

champs. Je peux finir premier du peloton devant le seul autre rescapé

de gauche, Bruno LE STRAT (CC Coulommiers) et tout à droite, José

RAINNOUARD (VC Senonais).

Je suis 4ème, mais, "ouf", je suis resté debout !!!!!"

Le Classement:

1er Joël PALASSE (LPC); 2è Laurent METTENDORFF (TCM)

3è Serge COCHEREAU (VC Toury-CJ)

4è Michel GOUPIL (ECNP) à 15"; 5è Bruno LE STRAT (CC C)

6è José RAINNOUARD (VC Sens); 7è Alain HAMON (ECMV)

8è Jean-Luc FRANCOIS (CCPP); 9è Alain DUCHENE (LPC)

10è Philippe BOURDAIS (ECNP); 11è Gilles HERVILLARD (G Chalettois)

Michel GOUPIL (ECNP), 4è devant  Le STRAT (CC Coulommiers) et José RAINNOUARD (Sens)- Photos Pierre HAEGEL;
Michel GOUPIL (ECNP), 4è devant  Le STRAT (CC Coulommiers) et José RAINNOUARD (Sens)- Photos Pierre HAEGEL;
Michel GOUPIL (ECNP), 4è devant  Le STRAT (CC Coulommiers) et José RAINNOUARD (Sens)- Photos Pierre HAEGEL;
Michel GOUPIL (ECNP), 4è devant  Le STRAT (CC Coulommiers) et José RAINNOUARD (Sens)- Photos Pierre HAEGEL;
Michel GOUPIL (ECNP), 4è devant  Le STRAT (CC Coulommiers) et José RAINNOUARD (Sens)- Photos Pierre HAEGEL;
Michel GOUPIL (ECNP), 4è devant  Le STRAT (CC Coulommiers) et José RAINNOUARD (Sens)- Photos Pierre HAEGEL;

Michel GOUPIL (ECNP), 4è devant Le STRAT (CC Coulommiers) et José RAINNOUARD (Sens)- Photos Pierre HAEGEL;

Plus d'une heure pour dégager les blessés: course d3 neutralisée, départ d1-d2 avec 1h15 de retard.
Plus d'une heure pour dégager les blessés: course d3 neutralisée, départ d1-d2 avec 1h15 de retard.

Plus d'une heure pour dégager les blessés: course d3 neutralisée, départ d1-d2 avec 1h15 de retard.

Au départ, de Meigneux; Goupil (ECNP), Albert CADIN (ASCV), Jean-Yves CANALE (CCC), Nicolas DI IORIO (ECNP) et Patrice VENET (UCBM).

Au départ, de Meigneux; Goupil (ECNP), Albert CADIN (ASCV), Jean-Yves CANALE (CCC), Nicolas DI IORIO (ECNP) et Patrice VENET (UCBM).

Les vainqueurs, quand même: José PALASSE (Lagny Pontcarré Cycliste) dispose de Laurent METTENDORFF (TC Morangis).
Les vainqueurs, quand même: José PALASSE (Lagny Pontcarré Cycliste) dispose de Laurent METTENDORFF (TC Morangis).

Les vainqueurs, quand même: José PALASSE (Lagny Pontcarré Cycliste) dispose de Laurent METTENDORFF (TC Morangis).

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 12:11
Au bord du CEA de Saclay, entre Villiers le Bacle et la route Chateaufort-Saclay.
Au bord du CEA de Saclay, entre Villiers le Bacle et la route Chateaufort-Saclay.

Pas facile de circuler sur les pistes en 2015, au sortir de l'été:

Un arbre tombe sur le bitume, poussé par les semi-tempêtes à

répétition de ce mois de septembre 2015, un mois plus tard, il y est

toujours.

Des artisans peu scrupuleux déversent des déchets, des gravas et

tout un matériel en limites (dépassées) des pistes, la mairie et la

voirie de Chilly-Mazarin les retirent toutes les semaines, mais ça

continu, inlassablement.

Des caravanes aussi s'y installent , pratique pour eux, moins pour nous.

Entre Morangis-cimetière et Chilly-Mazarin, complexe Jessie OWENS.

Entre Morangis-cimetière et Chilly-Mazarin, complexe Jessie OWENS.

Au bord de la déviation Chilly-Mazarin / Paray-Athis.
Au bord de la déviation Chilly-Mazarin / Paray-Athis.
Au bord de la déviation Chilly-Mazarin / Paray-Athis.
Au bord de la déviation Chilly-Mazarin / Paray-Athis.

Au bord de la déviation Chilly-Mazarin / Paray-Athis.

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 07:13
Au CC St Pierre du Perray, le classement par équipes.
Au CC St Pierre du Perray, le classement par équipes.

Grand Prix de VARENNES sur Seine (77)

Course cycliste UFOLEP : Podiums et Organisations

Organisation magnifique sur un circuit campagne-ville, court, mais pas

trop (2,850km), sans grosse difficulté, mais avec deux petites côtes, des

virages faciles.

Une belle remise de récompenses, des sacs-cadeaux sympathiques et

un bouquet simple, mais particulièrement frais. Mon bouquet après une

semaine est parti en Bretagne intacte, et plus de la moitié de celui-ci est

même revenu quinze jours après : fané après 3 semaines.

MERCI au CS Monterelais.

Le challenge du nombre pour l' AAOC Wissous.

Le challenge du nombre pour l' AAOC Wissous.

Podiums GS, 3, 2, 1 .
Podiums GS, 3, 2, 1 .
Podiums GS, 3, 2, 1 .
Podiums GS, 3, 2, 1 .
Podiums GS, 3, 2, 1 .
Podiums GS, 3, 2, 1 .

Podiums GS, 3, 2, 1 .

Organisation.
Organisation.
Organisation.
Organisation.

Organisation.

Le bouquet / le lendemain et 12 jours après en Bretagne sur la table du déjeuner.
Le bouquet / le lendemain et 12 jours après en Bretagne sur la table du déjeuner.
Le bouquet / le lendemain et 12 jours après en Bretagne sur la table du déjeuner.

Le bouquet / le lendemain et 12 jours après en Bretagne sur la table du déjeuner.

Les paysages autour de la base de Loisirs de Varennes et du circuit.
Les paysages autour de la base de Loisirs de Varennes et du circuit.
Les paysages autour de la base de Loisirs de Varennes et du circuit.

Les paysages autour de la base de Loisirs de Varennes et du circuit.

Spectateurs-Acteurs-Coureurs.
Spectateurs-Acteurs-Coureurs.
Spectateurs-Acteurs-Coureurs.
Spectateurs-Acteurs-Coureurs.

Spectateurs-Acteurs-Coureurs.

Souvenirs divers.
Souvenirs divers.
Souvenirs divers.
Souvenirs divers.

Souvenirs divers.

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 06:46
James SEREMES (CC St Pierre du Perray) en démonstration.
James SEREMES (CC St Pierre du Perray) en démonstration.

Varennes sur Seine (77) : 20 septembre 2015

Course Ufolep "3è et 1ère catégorie".

Organisation : CS Monterelais.

Je suis présent en spectateur en attendant les remises de récompenses

après ma victoire en "GS".

Trop peu de coureurs en "1ère" pour qu'ils partent seul. Le départ sera

groupé: ça bouge en début de course, puis James SEREMES (CCSPP)

s'envole, les "3" ne pouvant prendre son rythme.

Puis un coureur de Gretz sort à 8 tours de l'arrivée pour l'emporter en

solitaire chez les "3". Le peloton se rapproche sur la fin, mais le sprint

ne sera que pour la 2è place.,,,,(attente du classement pour les noms)

Vainqueur en 3
Vainqueur en 3

Vainqueur en 3

Sprint pour la 2è place
Sprint pour la 2è place
Sprint pour la 2è place
Sprint pour la 2è place
Sprint pour la 2è place
Sprint pour la 2è place
Sprint pour la 2è place

Sprint pour la 2è place

Le départ.
Le départ.
Le départ.
Le départ.
Le départ.

Le départ.

James SEREMES (CCSPP)
James SEREMES (CCSPP)
James SEREMES (CCSPP)
James SEREMES (CCSPP)
James SEREMES (CCSPP)
James SEREMES (CCSPP)

James SEREMES (CCSPP)

gretz
gretz
gretz

gretz

Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), Ufolep 3è et 1ère catégorie: 20 09 2015
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 18:38
Christophe SOENEN (RVF Troyes)
Christophe SOENEN (RVF Troyes)

Grand Prix de Varennes sur Seine (77) : 20 09 2015

Ufolep : course des 2è catégories.

Organisation CS Montereau

Je passe la ligne en vainqueur, je profite sur 400m de ce moment

particuliers, félicité par plusieurs adversaires, puis je réalise que les "2"

vont bientôt en finir, et je file à ma voiture pour sortir mon "Canon" de son

étui pour retourner à l'arrivée, juste à temps pour le triomphe des deux

Champenois du RVF Troyes, Christophe SOENEN et son coéquipier,

échappés au 4è tour et pour 50km.

Puis le sprint du peloton remporté par mon Ami Pascal TELL (SC Gretz-

Tournan).

Les 50 derniers mètres.
Les 50 derniers mètres.

Les 50 derniers mètres.

Varennes sur Seine (77), ufolep "2è cat.", 20 09 2015
Varennes sur Seine (77), ufolep "2è cat.", 20 09 2015
Le podium des "2è catégories"
Le podium des "2è catégories"
Le podium des "2è catégories"
Le podium des "2è catégories"
Le podium des "2è catégories"
Le podium des "2è catégories"

Le podium des "2è catégories"

Pascal TELL (SCGT), Charly HIPPON (US Créteil), Damien ROSE (AAOCW) et
Pascal TELL (SCGT), Charly HIPPON (US Créteil), Damien ROSE (AAOCW) et
Pascal TELL (SCGT), Charly HIPPON (US Créteil), Damien ROSE (AAOCW) et
Pascal TELL (SCGT), Charly HIPPON (US Créteil), Damien ROSE (AAOCW) et

Pascal TELL (SCGT), Charly HIPPON (US Créteil), Damien ROSE (AAOCW) et

Pascal TELL (SC Gretz Tournan), 3è.

Pascal TELL (SC Gretz Tournan), 3è.

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 20:54
Le podium des "GS"; 1er Michel GOUPIL (ECNP93).
Le podium des "GS"; 1er Michel GOUPIL (ECNP93).

Grand Prix de la Municipalité de Varennes sur Seine (77)

Organisation; CS Montereau, section Cyclisme-JPME

20 septembre 2015.

UFOLEP : course "GS"....18 X 2.850km = 53km

..Un départ bizarre où on me laisse prendre 100m, pendant 2km à 33km/h.

Rejoint, les hostilités commencent. Le "combat" va durer quinze tours.

.Et on verra attaquer, je pense,tous les concurrents au départ.

Le plus redoutable (et le plus redouté) étant Bernard LEBOUCQ (USMG),

mais toujours contrôlé par Didier DEFRESNES (CC Mennecy V), les coureurs

de Voisenon (dont Claude GADET), Jacques ROBERT (CS Montereau),

Agnès SPRUTA (TAC) avant de casser sa chaine, Jean-Pierre PALTANI

(ACTB Sevran) et les coureurs de Wissous: Claude LEMAITRE , Daniel

FRANCQUEMBERGHE et Bruno FLORIE (plus en retrait visant le sprint) ;

puis ceux de Rueil AC, Gérard LEROY et Patrick FORGET.

Un adversaire actif et inconnu également, venu de Nice.

Seul au milieu de ce peloton, je suis souvent en chasse entre 2 groupes

pour que les écarts restent faibles, et d'autres bouchent.

A trois tours du but, ça temporise. Daniel FRANCQUEMBERGHE (AAOCW)

part seul pour 4km. Repris, Claude LEMAITRE (AAOCW) le relaie. Il va tenir

jusqu'aux 200m car on se regarde pendant 4km.

En file indienne dans la dernière descente, je suis 10è derrière un coureur

de Voisenon qui laisse un trou de 20m avant le dernier rond-point.

Personne n'ira pour moi, je dois lancer de loin pour recoller, revenu aux

250m quand LEMAITRE est englouti, j'enchaine de suite sur le sprint que

LEROY lance pour FORGET. Je déboite à gauche et je remonte lentement

(à 57km/h) FLORIE, LEROY, PALTANI. Encore battu à 20m, j'arrive à

passer FORGET à ma droite, tandis que LEBOUCQ revient fort à gauche.

Vainqueur enfin, Quatre ans après mon grave accident du

5 septembre 2011.

Rapidement de retour, (moins de 6 semaines après), au départ du Cyclo-Cross

de Wissous (16 11 2011) aux côtés de Pauline FERRAND-PREVOT, et après

26 places dans les 6 premiers, dont 13 fois 2è et 3è en 4 années.

Le sprint d'arrivée, trop serré et un retour trop tardif pour levé les bras.(Photo passée par Bernard LEBOUCQ)

Le sprint d'arrivée, trop serré et un retour trop tardif pour levé les bras.(Photo passée par Bernard LEBOUCQ)

Mon vélo "SCOOT foïl" de chez Vélofutur Longjumeau par Sébastien PETIT et le bouquet.
Mon vélo "SCOOT foïl" de chez Vélofutur Longjumeau par Sébastien PETIT et le bouquet.

Mon vélo "SCOOT foïl" de chez Vélofutur Longjumeau par Sébastien PETIT et le bouquet.

1er Michel GOUPIL (ECNP), 2è Bernard LEBOUCQ (USM Gagny), 4è FLORIE (AAOC Wissous)
1er Michel GOUPIL (ECNP), 2è Bernard LEBOUCQ (USM Gagny), 4è FLORIE (AAOC Wissous)
1er Michel GOUPIL (ECNP), 2è Bernard LEBOUCQ (USM Gagny), 4è FLORIE (AAOC Wissous)
1er Michel GOUPIL (ECNP), 2è Bernard LEBOUCQ (USM Gagny), 4è FLORIE (AAOC Wissous)

1er Michel GOUPIL (ECNP), 2è Bernard LEBOUCQ (USM Gagny), 4è FLORIE (AAOC Wissous)

Agnès SPRUTA (TAC), 1ère féminines.
Agnès SPRUTA (TAC), 1ère féminines.

Agnès SPRUTA (TAC), 1ère féminines.

Gérard LEROY (Rueil AC), le lanceur de FORGET (3è)

Gérard LEROY (Rueil AC), le lanceur de FORGET (3è)

Peloton "GS" à Varennes sur Seine.
Peloton "GS" à Varennes sur Seine.

Peloton "GS" à Varennes sur Seine.

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 08:25

Comment passer un w-end à la campagne  pour s'aérer et se cultiver

juste à côté de Paris

 

Rendez-vous à Montfort-L'amaurie et ses alentours.

Fôret, champs, chevaux, belles demeures et ruelles de charme, oeuvres d'artistes réparties en ville ou dans les champs, et un tag qui nous a plu vous y attendent.

 

Vous vous déconneterez complèment du tumulte de la semaine parisienne,

et si l'envie d'un pique-nique vous prend, rendez-vous aux étangs de Hollande.

 

Voici, juste quelques infos... un mariage royal... la maison de l'artiste Maurice RAVEL etc...

Et pour vous donnez une idée de ces beaux endroits, nous vous offrons quelques photos. 

 

Nous vous proposons un petit jeu : parmi ces photos, vous trouverez peut-être une curiosité, c'est la première fois que nous avons vu cela !?? si vous trouvez laissez nous un commentaire, nous verrons quels sont les observateurs ! 

Rapidement : 

 

L'église Saint-Pierre : Église des xve et xvie siècles,  construite par Anne de Bretagne en lieu et place d’une église médiévale du xie siècle. Classée MH depuis 1840.

 

Le cimetière des xve et xvie siècles, entouré de galeries, semblables à celle d’un cloître, ayant servi de charniers pour l’inhumation des corps retirés de l’ancien cimetière à l’emplacement de l’église. Le cloître et la porte sont classés MH

La maison de Maurice Ravel, le Belvédère, est une demeure du xxe siècle qui se trouve au pied des ruines du donjon et qui surplombe le sud de la ville. Maurice Ravel y a vécu de 1921 à sa mort en 1937. Elle a été transformée en musée. La maison est inscrite MH

Les remparts des xie et xiie siècles dont il ne reste que quelques vestiges et la porte Bardoul.

La prison du xiiie siècleDe nombreuses maisons à colombages dans les petites rues de la ville.

  • Sept jardins ont fait l’objet d’un pré-inventaire dont ceux du Belvédère et du château de Groussay.

Montfort-l’Amaury est située dans le département des Yvelines

 

commune très connue notamment pour avoir été le lieu de résidence

de Maurice Ravel.

 

Armes de Montfort-l'Amaury

Les armes de la commune de Montfort-l'Amaury se blasonnent ainsi : de gueules au lion à la queue fourchée d’argent, au chef d'hermine. Ce blason est dérivé du blason affiché par les comtes de Montfort.     Montfort-l’Amaury a pris le nom d’Amaury Ier, le premier comte de Montfort.

 

Le comté de Montfort fut lié au duché de Bretagne à la suite du mariage de Yolande de Montfort avec Arthur II de Bretagne en 1292. Lors de la guerre de succession de Bretagne (1341-1364), les Monfort font valoir leurs droits à la couronne ducale et l'emportent finalement, avec l'aide anglaise, à la bataille d'Auray (56) (1364). Devenus ducs de Bretagne, ils n'en restent pas moins comtes de Montfort et le comté est une de leurs possessions. Il reviendra à la couronne de France en 1547 lors de la réunion définitive de la Bretagne à la France, conformément au traité de 1532Henri II, fils de François Ier et de Claude de France, elle-même fille de la duchesse Anne de Bretagne, reine de France par son mariage avec Charles VIII puis Louis XII, devient roi de France à la mort de son père François Ier, en même temps que duc de Bretagne et comte de Montfort.

MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)
MONTFORT L'AMAURIE (78)

 

 

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 17:33
Jean-Pierre HAUET (USEE) mène devant moi, pour finir seul après que j'ai manqué un virage : 48km d'échappée pour lui.
Jean-Pierre HAUET (USEE) mène devant moi, pour finir seul après que j'ai manqué un virage : 48km d'échappée pour lui.

Neuilly-sur-Marne (93) : 13 septembre 2015.

Challenge "Claude GARCIA": organisation : EC Neuilly-Plaisance

Course "D4"

34 coureurs au départ par un temps sec, gris, brumeux où au pied du

plateau d'avron, nous n'apercevons pas la cime des arbres.

Départ rapide dès la première montée, puis la deuxième, le peloton s'étire,

je suis déjà dans la file en queue quand Christophe HAMON explose un pneu.

Puis tout se ralenti, j'en profite pour remonter, je veux même passer l'épingle

de la montée devant pour ne pas freiner. Je relance un peu fort, Jean-Pierre

HAUET (US Ezanville Ecouen) embraye, je le suis et on fait le break de

suite protégé par 8 coureurs de Neuilly-Plaisance et TERNOIS d'Ezanville.

Moi qui ne m'échappe jamais, où vais-je? Je ne me retournerai que 2 fois.

Au 4è tour sur la ligne: à 100m, un maillot rouge (Alain ROSETTO). Puis au

tour suivant, même constat. Jean-Pierre HAUET roule en métronôme, je

tente mes relais dans les descentes. On choisit nos trajectoires, passe la bosse

régulier, mais je vois passer les tours interminables: reste 30 tours, 25 tours,

21, 19, 18, et trois gouttes tombent, je dis à Jean-Pierre de faire attention.

Voici la pluie, puis un déluge, et à 17 tours, je glisse de l'avant dans le virage

du haut de la descente, je me rattrape mais à 30m de HAUET-Morvan que

l'on vient de doubler. Je passe le second virage au ralenti, et je relance en

sachant que je vient de tout perdre. Seul à 100m, je ne reviendrais pas.

Le peloton me reprend à 13 tours de l'arrivée, et je vais m'accrocher, un peu

cuit, et sur le mouillé. La pluie s'arrête à 10 km du but.

Pour les places, ça flingue, et j'ai cassé la course de l'ECNP; Patrick BUREL

part seul (2è), puis André NARAS (ECNP 3è) et Christophe HAMON (ECMV).

Nous arrivons au sprint, très étiré derrière ROSETTO et DUCHÊNE.

,,,,,,,,,,,,,,,,,,suite et photos à venir

Michel GOUPIL (ECNP): mes 28 km d'échappée avec Jean-Pierre HAUET qui roulait 1,100km par tour et moi 400m.
Michel GOUPIL (ECNP): mes 28 km d'échappée avec Jean-Pierre HAUET qui roulait 1,100km par tour et moi 400m.
Michel GOUPIL (ECNP): mes 28 km d'échappée avec Jean-Pierre HAUET qui roulait 1,100km par tour et moi 400m.
Michel GOUPIL (ECNP): mes 28 km d'échappée avec Jean-Pierre HAUET qui roulait 1,100km par tour et moi 400m.
Michel GOUPIL (ECNP): mes 28 km d'échappée avec Jean-Pierre HAUET qui roulait 1,100km par tour et moi 400m.
Michel GOUPIL (ECNP): mes 28 km d'échappée avec Jean-Pierre HAUET qui roulait 1,100km par tour et moi 400m.

Michel GOUPIL (ECNP): mes 28 km d'échappée avec Jean-Pierre HAUET qui roulait 1,100km par tour et moi 400m.

Jean-Pierre HAUET (US Ezanville Ecouen) l'emporte avec 2 minutes d'avance après 48km de raid.
Jean-Pierre HAUET (US Ezanville Ecouen) l'emporte avec 2 minutes d'avance après 48km de raid.

Jean-Pierre HAUET (US Ezanville Ecouen) l'emporte avec 2 minutes d'avance après 48km de raid.

Avant la course: Eugène PESTEL, Roland TAIARIOL, Jean-Pierre HAUET et Pierre TERNOIS, Yves DURIEUX, Christian FIEVET, Vincent ELICE.
Avant la course: Eugène PESTEL, Roland TAIARIOL, Jean-Pierre HAUET et Pierre TERNOIS, Yves DURIEUX, Christian FIEVET, Vincent ELICE.
Avant la course: Eugène PESTEL, Roland TAIARIOL, Jean-Pierre HAUET et Pierre TERNOIS, Yves DURIEUX, Christian FIEVET, Vincent ELICE.
Avant la course: Eugène PESTEL, Roland TAIARIOL, Jean-Pierre HAUET et Pierre TERNOIS, Yves DURIEUX, Christian FIEVET, Vincent ELICE.
Avant la course: Eugène PESTEL, Roland TAIARIOL, Jean-Pierre HAUET et Pierre TERNOIS, Yves DURIEUX, Christian FIEVET, Vincent ELICE.

Avant la course: Eugène PESTEL, Roland TAIARIOL, Jean-Pierre HAUET et Pierre TERNOIS, Yves DURIEUX, Christian FIEVET, Vincent ELICE.

La montée avec Alain et Christophe HAMON, Pierre TOUCHEFEU et Patrick MORVAN.
La montée avec Alain et Christophe HAMON, Pierre TOUCHEFEU et Patrick MORVAN.
La montée avec Alain et Christophe HAMON, Pierre TOUCHEFEU et Patrick MORVAN.

La montée avec Alain et Christophe HAMON, Pierre TOUCHEFEU et Patrick MORVAN.

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 07:15
Interview de mercredi 9 septembre.
Interview de mercredi 9 septembre.

Belle échappée pour Morgan KNEISKY (Raleigh)

sur le Tour de Grande-Bretagne, jeudi 10 septembre 2015.

Echappée à cinq dès le départ de l'étape, jusqu'à 26km de l'arrivée

où le groupe se coupe en deux.

Morgan KNEISKY doit alors se résigner à voir trois de ses compagnons

prendre le large, mais belle tentative: les trois autres seront repris à

5 km de l'ascension finale (7km).

MORGAN KNEISKY , plein écran.

MORGAN KNEISKY , plein écran.

L'échappée de la 5è étape.
L'échappée de la 5è étape.
L'échappée de la 5è étape.
L'échappée de la 5è étape.
L'échappée de la 5è étape.
L'échappée de la 5è étape.
L'échappée de la 5è étape.
L'échappée de la 5è étape.

L'échappée de la 5è étape.

Mais derrière l'échappée, Movistar et Sky roulent.
Mais derrière l'échappée, Movistar et Sky roulent.
Mais derrière l'échappée, Movistar et Sky roulent.

Mais derrière l'échappée, Movistar et Sky roulent.

Belles images de Grande-Bretagne.
Belles images de Grande-Bretagne.
Belles images de Grande-Bretagne.

Belles images de Grande-Bretagne.

Clein d'oeil à Alessia BUGEIA, compagne de Morgan.

Clein d'oeil à Alessia BUGEIA, compagne de Morgan.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 13:34
Petit essayage du maillot "vintage"
Petit essayage du maillot "vintage"

Un cadeau d'une cliente, qui connait ma passion pour

le cyclisme : Mme ROBO, belle-fille de Jean ROBO, sponsor

d'Antony Berny Cycliste pendant 25 ans est venu hier (9 sept 2015)

m'apporter ce maillot, le maillot de son club quand elle courait en 1977.

Un GRAND "MERCI" pour elle.

entre Chilly-Morangis-Longjumeau (91): sept.2015
entre Chilly-Morangis-Longjumeau (91): sept.2015
entre Chilly-Morangis-Longjumeau (91): sept.2015
entre Chilly-Morangis-Longjumeau (91): sept.2015

entre Chilly-Morangis-Longjumeau (91): sept.2015

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 08:22
CREPES AU LAIT D AMANDE CREPES AU LAIT D AMANDE
Vous le constaterez vite, que ces crêpes sont bien plus légères au lait d'amande,
qu'au lait de vache.
Ingrédients

• 250ml de Lait d'Amande Sans Sucres Ajoutés Bio  
• 150g de Farine d'Epeautre Bio
• 2 œufs
• Sel fin non raffiné

pas de sucre pour cette recette.

Préparation

Verser la farine d'épeautre dans un récipient creux. 
Faire un puit et casser 2 œufs. Mélanger le tout en ajoutant progressivement

le lait d'amande et quelques pincées de sel.

laisser reposer environ 1 heure, si possible.

Chauffer une poële avec un peu d'huile d'olive et cuisez vos crêpes.

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 07:15
ligne de départ "3è catégories"
ligne de départ "3è catégories"

Echauffement avant les courses: Morangis (91)

Courses cyclistes "UFOLEP", organisation: TC Morangis,

avec Pierre SEGUIN, Eric RAMOS et leur équipes plus Yoann OFFREDO.

Faute de signaleurs qui s'étaient décommandés, beaucoup de carrefours

étaient gardés par des coureurs du TCM, avant leurs courses pour les

"1" et les "3", puis après leurs courses pour les "2" et "GS"; Bravo et

MERCI .

Autre article sur la course avec résultats dans : Prix de Morangis (91)

Ufolep, 30 08 2015, 2 articles plus loin sur le blog.

Echauffement.
Echauffement.
Echauffement.
Echauffement.
Echauffement.
Echauffement.
Echauffement.
Echauffement.
Echauffement.
Echauffement.
Echauffement.

Echauffement.

Maxime MURICE, futur vainqueur cadets devant les "GS".

Maxime MURICE, futur vainqueur cadets devant les "GS".

Frédérique MOTTE (TCM) de retour dans les pelotons.

Frédérique MOTTE (TCM) de retour dans les pelotons.

Jean-Marc MALLO (Le Mée Sport)

Jean-Marc MALLO (Le Mée Sport)

José VALLEE (CSM Puteaux)

José VALLEE (CSM Puteaux)

Yves LOZACH (TS Fontenay) et Jean-Pierre RIBOURDOUILLE (AS Herblay) venus avec un contingent de Val d'Oisiens.
Yves LOZACH (TS Fontenay) et Jean-Pierre RIBOURDOUILLE (AS Herblay) venus avec un contingent de Val d'Oisiens.

Yves LOZACH (TS Fontenay) et Jean-Pierre RIBOURDOUILLE (AS Herblay) venus avec un contingent de Val d'Oisiens.

Patrick VERDIER (ABC)
Patrick VERDIER (ABC)

Patrick VERDIER (ABC)

Pascal TELL (SC Gretz Tournan)

Pascal TELL (SC Gretz Tournan)

Morangis, 30 août 2015, Ufolep
Morangis, 30 août 2015, Ufolep
Morangis, 30 août 2015, Ufolep
Morangis, 30 août 2015, Ufolep
Morangis, 30 août 2015, Ufolep
Morangis, 30 août 2015, Ufolep
Partager cet article
Repost0
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 18:07

ENTREE GRATUITE

caligraphie - manga...

 

Voilà bien longtemps que j'avais vu que l'on pouvait visiter, la maison de Léonard FOUJITA,

Mais j'avais vraiment très peur, qu'elle soit trop japonisante. Et oui, je ne suis pas très fanatique... 

Finalement, à peine avons nous mis un pied dans cette première pièce de la maison, en l'occurrence, la cuisine, que nous nous y sommes de suite sentis très bien. De plus, il faisait 

très chaud et la maison en bas est au contraire très fraîche - il y a une raison à cela.... mais elle vous sera donnée, lors de la visite... et oui, un peu de secret, oh certes petit secret, mais quand même..... un peu de suspens.. 

La demeure est répartie sur trois étages, l'atelier, la pièce la plus importante, qui réunie toutes les passions, parfois surprenantes, de cet homme se situe au 3°, et là il y fait bien plus chaud.

Le jardin, n'a rien en lui-même d'exceptionnel, mais il y règne le plus grand calme, tout comme dans la maison. Une maison sans prétention, mais une maison où l'on s'installerait bien pour un séjour.

 

 

Logo Maisons des illustres

La Maison-atelier Foujita a reçu en septembre 2011, le label « Maisons des Illustres » décerné par le ministère de la Culture et de la Communication à 111 lieux dont 2 lieux essonniens uniques : la Maison-atelier Foujita à Villiers-le-Bâcle et la Maison Jean Cocteau à Milly-la-Forêt.

La Maison-atelier Foujita

En 1991, Kimiyo Foujita fait don au Conseil départemental de l'Essonne du dernier atelier de son époux, le peintre franco-japonais Léonard Foujita.
La Maison-atelier de Villiers-le-Bâcle, où rien ne paraît avoir bougé, offre un aperçu de l'univers intime de cet artiste. 

À la fin des années 1950, Foujita travaille avec l'éditeur d'art Pierre de Tartas qui vient de transformer à  Bièvres un ancien moulin en centre d'art. Foujita s'y rend régulièrement et, au détour d'une de ces visites, découvre dans le village de Villiers-le-Bâcle, une petite demeure rurale en ruine. C'est un coup de cœur. En octobre 1960, Foujita l'achète. Ce sera sa dernière résidence. Il y entreprend des travaux d'envergure qui transforment radicalement la petite habitation du XVIIIe siècle. Fasciné par l'artisanat, attiré par le design et la modernité, il y aménage tout, jusqu'au moindre détail. En novembre 1961, Foujita prend enfin possession de son nouvel atelier. 

La Maison-atelier Foujita, avec son jardin, ses pièces d'habitation au décor et au mobilier singulier et son atelier, nous invite à  pénétrer dans l'univers du célèbre peintre de l'École de Paris, artiste aux multiples facettes qualifié volontiers de « magicien » par ses contemporains.

sINFORMATIONS PRATIQUES

Maison-atelier Foujita
7, route de Gif à Villiers-le-Bâcle (91190)

 Comment s'y rendre
 How to get there
 メゾン・アトリエ・フジタへのパリからの行き方


⇒ Les visites sont gratuites et accompagnées par un audio-guide
Sans rendez-vous :
 samedi 14h-17h • dimanche 10h-12h30 & 14h-17h30
Sur rendez-vous :
• les autres jours

 Jours de fermeture 2015-16
vendredi 9 janvier / lundi 6 avril / vendredi 1er vendredi 8 - jeudi 14 - lundi 25 mai / lundi 13 & mardi 14 juillet / mercredi 11 novembre du lundi 21 au jeudi 31 décembre2015 

 du vendredi 1er au dimanche 10 janvier 2016

orCliché de l'artiste, collection Conseil général de l'Essonne

Le peintre Foujita

Né au Japon en 1886, Foujita arrive à Paris en 1913. En quatre ans, l’ancien élève de l’École des Beaux Arts de Tokyo est l’un des artistes les plus célèbres de la capitale. Il devient une personnalité incontournable de Montparnasse et connaît la gloire et les honneurs autant par sa peinture au style très personnel, que par son sens de la fête et de l’amitié.

En 1930, il entreprend un long voyage en Amérique et en Asie, qui s’achève, quatre ans plus tard au Japon. Il ne quittera pratiquement plus son pays natal, jusqu’à son retour définitif en France en 1950.

Il obtient la nationalité française en 1955 et se convertit au catholicisme en 1959. Avec cette conversion, s’ouvre une nouvelle période dans la vie de Léonard Foujita : il délaisse ses thèmes favoris (portraits de femmes, de fillettes, autoportraits, chats) pour des thèmes religieux et consacre les dernières années de sa vie à la création d’une chapelle à Reims, Notre Dame de la Paix. C’est dans l’atelier, au dernier étage de la petite maison de Villiers-le-Bâcle où il s’était installé en 1961, que Foujita conçoit cette dernière grande œuvre. L’artiste est décédé en 1968 

 

La maison-atelier

Dans cette petite maison rurale, vous pouvez découvrir l’atmosphère intime du peintre, restituée le plus fidèlement possible, qui était aussi couturier, céramiste ou photographe à ses heures. Une visite dans le jardin, les pièces d’habitation au décor et au mobilier singulier.

 

<span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'>
<img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='http://www.ville-villierslebacle.fr/IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='http://www.ville-villierslebacle.fr/IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /></span>

 

 

Au dernier étage, dans l’atelier, pinceaux, pigments, maquettes, toiles, peinture murale (travail préparatoire au décor de la chapelle Notre Dame de la Paix de Reims)… vous invitent à pénétrer dans l’univers secret de l’artiste.

t

sources : http://www.unevilledeslivres.book.fr/

 

 

 

 

 

(sources : http://www.cornettedesaintcyr.fr)

 

 

<span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'>
<img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="&lt;span class='spip_document_117 spip_documents spip_documents_right' style='float:right; width:250px;'&gt;
&lt;img  data-cke-saved-src='http://www.ville-villierslebacle.fr/IMG/jpg/fouijta_02.jpg' src='http://www.ville-villierslebacle.fr/IMG/jpg/fouijta_02.jpg' width="250" height="170" alt="" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /&gt;&lt;/span&gt;" /></span>

Au dernier étage, dans l’atelier, pinceaux, pigments, maquettes, toiles, peinture murale (travail préparatoire au décor de la chapelle Notre Dame de la Paix de Reims)… vous invitent à pénétrer dans l’univers secret de l’artiste.

 

Une Sixtine japonisante 

C’est à la maison Mumm que l’on doit une autre splendeur du patrimoine rémois, la chapelle Foujita. René Lalou, qui dirigeait la maison de champagne, donna carte blanche à son ami Léonard Foujita pour dessiner et décorer une chapelle à deux pas du centre-ville. Le peintre français d’origine japonaise avait fait les beaux jours du Montparnasse des années 1920. Fraîchement converti au christianisme à Reims (il est baptisé à la cathédrale) à presque 80 ans, il suit son imagination débridée... La chapelle Notre-Dame de la Paix devient sa Sixtine à lui. L’architecture ? Un mélange de Bretagne et de Roumanie. Le décor peint ? Des fresques uniques en leur genre. On y voit le Christ portant une barbe de samouraï, des anges sexués, et la Vierge apparaissant deux fois au pied de la croix. Le tout se teinte de clins d’œil aux primitifs et à la Renaissance italienne. Quant aux vitraux, ils ont été peints par Foujita et réalisés par l’incontournable atelier Simon-Marq. Dans la chapelle en cul-de-four où sont enterrés les époux Foujita, des admirateurs nippons ont laissé des origamis. Un hommage de papier, fragile et discret.

(sources : http://www.detoursenfrance.fr)

           

 

                                  

 

 

 

En quelques temps, en particulier après son exposition de 1918, il atteint une grande renommée en tant que peintre de belles femmes et de chats, avec une technique très originale. Il est l'un des quelques artistes de Montparnasse qui gagnent beaucoup d'argent à cette époque. En 1925, Tsuguharu Foujita est déjà décoré de l'Ordre Belge du roi Léopold Ier et est fait chevalier de la Légion d'honneur en France (il deviendra ensuite officier de la Légion d'honneur en 1957).

 

(sources : http://arts.forumculture.net)

 

 

Léonard Foujita meurt d'un cancer le 29 janvier 1968 à Zurich, en Suisse.

Après avoir été inhumé à Reims, puis exhumé pour Villiers-le-Bâcle (Essonne),

ses cendres reposent à nouveau (depuis le 6 octobre 2003) dans la chapelle Foujita à Reims. (wikipédia)

 

          

La chapelle fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques

 depuis le .

Elle est bénie le 1er octobre 1966 puis solennellement remise à la ville

de Reims le 18 octobre suivant. En 1999, elle a reçu 5 199 visiteurs.

Depuis le 3 octobre 2003, elle abrite les cendres de Foujita ainsi que la tombe de sa dernière épouse, Marie-Ange, décédée en 2009.

 

 

Partager cet article
Repost0
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 13:01
Podium "GS"- Cadets.
Podium "GS"- Cadets.

Morangis (91); organisation TC Morangis.

Ufolep "GS"

1er Dominique CLEMENCON (TC Morangis), accompagné dès le troisième

tour de Maxime MURICE (TCM), cadet, qui l'emportera, et de Jean-Pierre

RIBOURDOUILLE (AS Herblay), qui lachera au 6è tour (4è à l'arrivée).

Derrière, pas mal de bagarre, des groupes qui sortent, pas facile de s'y

retrouver, avec les "2è catég" qui nous tournent autour, et ce depuis le

5è tour. Au final, tous repris, mais les "2" nous doublent encore à la cloche.

Le sprint pour la place de 2è est un vrai "BORDEL", les "2" ne sachant

pas rester derrière, certains "GS" en profitant pour se replacer.

J'étais 3è au km, puis, englouti dans la masse, je sors 45è au dernier

virage, à gauche, où je peux remonter en prenant la roue de Dominique

RENAUD (AAOC Wissous): je suis classé 8è, déjà pas si mal avec ce faux

sprint !!!

L'échappée initiale en "GS".

L'échappée initiale en "GS".

Podium "GS", Minimes, Cadets: 1er Dominique CLEMENCON (TCM), 2è Bruno FLORIE (AAOCW), 3è Bertrand LAVELOT (VC Neuilly s/S)
Podium "GS", Minimes, Cadets: 1er Dominique CLEMENCON (TCM), 2è Bruno FLORIE (AAOCW), 3è Bertrand LAVELOT (VC Neuilly s/S)
Podium "GS", Minimes, Cadets: 1er Dominique CLEMENCON (TCM), 2è Bruno FLORIE (AAOCW), 3è Bertrand LAVELOT (VC Neuilly s/S)
Podium "GS", Minimes, Cadets: 1er Dominique CLEMENCON (TCM), 2è Bruno FLORIE (AAOCW), 3è Bertrand LAVELOT (VC Neuilly s/S)
Podium "GS", Minimes, Cadets: 1er Dominique CLEMENCON (TCM), 2è Bruno FLORIE (AAOCW), 3è Bertrand LAVELOT (VC Neuilly s/S)
Podium "GS", Minimes, Cadets: 1er Dominique CLEMENCON (TCM), 2è Bruno FLORIE (AAOCW), 3è Bertrand LAVELOT (VC Neuilly s/S)
Podium "GS", Minimes, Cadets: 1er Dominique CLEMENCON (TCM), 2è Bruno FLORIE (AAOCW), 3è Bertrand LAVELOT (VC Neuilly s/S)
Podium "GS", Minimes, Cadets: 1er Dominique CLEMENCON (TCM), 2è Bruno FLORIE (AAOCW), 3è Bertrand LAVELOT (VC Neuilly s/S)

Podium "GS", Minimes, Cadets: 1er Dominique CLEMENCON (TCM), 2è Bruno FLORIE (AAOCW), 3è Bertrand LAVELOT (VC Neuilly s/S)

Yoann OFFREDO (FDJ): un "PRO" qui donne les dossards à Morangis. (Bon, pas de polémique, mais c'est pas le Foot)

Yoann OFFREDO (FDJ): un "PRO" qui donne les dossards à Morangis. (Bon, pas de polémique, mais c'est pas le Foot)

Podium des "2è catégories"
Podium des "2è catégories"
Podium des "2è catégories"
Podium des "2è catégories"

Podium des "2è catégories"

Arrivée peloton des "2è catégories": arrivée trop proche de notre arrivée pour récupérer mon appareil photo avant le sprint des échappés.
Arrivée peloton des "2è catégories": arrivée trop proche de notre arrivée pour récupérer mon appareil photo avant le sprint des échappés.
Arrivée peloton des "2è catégories": arrivée trop proche de notre arrivée pour récupérer mon appareil photo avant le sprint des échappés.
Arrivée peloton des "2è catégories": arrivée trop proche de notre arrivée pour récupérer mon appareil photo avant le sprint des échappés.
Arrivée peloton des "2è catégories": arrivée trop proche de notre arrivée pour récupérer mon appareil photo avant le sprint des échappés.

Arrivée peloton des "2è catégories": arrivée trop proche de notre arrivée pour récupérer mon appareil photo avant le sprint des échappés.

Partager cet article
Repost0
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 06:29

LOUIS XIV, L'HOMME ET LE ROI

Dès mardi prochain - en deux parties

 

 "Louis XIV, l'homme et le Roi", Stéphane Bern nous fait découvrir pas à pas l'itinéraire fascinant du Roi-Soleil, son enfance, sa prise du pouvoir, sa conception de l'Etat et de la monarchie absolue de droit divin qu'il entend incarner, ses batailles, nombreuses, ses amours, tumultueuses, et son goût tout aussi passionné pour les arts, l'architecture, les jardins, la musique ou la danse...

Tout cela constitue l'héritage de Louis XIV qui est considérable. Il va inspirer des souverains comme des artistes un peu partout dans le monde. Et certains de ses choix ou de ses décisions vont avoir des conséquences politiques bien après son règne et même jusqu'à nos jours !
Le château de Versailles vous ouvrera ses portes pour évoquer son créateur. Mais nous ferons revivre aussi pour vous des lieux disparus et chargés de symboles comme Marly, le château de Clagny, le Trianon de Porcelaine ou la Ménagerie Royale !

Grâce aux témoignages des historiens les plus reconnus et à la visite de ces chefs d'œuvre du patrimoine, c'est Louis XIV dans son intimité que vous allez rencontrer.

Et pour que le portrait soit complet, le grand  comédien Jacques Sereys a accepté d'endosser les habits du monarque pour vous faire entendre tout au long de cette émission la pensée de Louis-le-Grand... Grâce à ses propres confidences, aux mémoires de Saint-Simon ou aux lettres de la Princesse Palatine, il nous est possible de restituer le raisonnement très personnel de ce roi qui va régner sur la France pendant 72 ans !

 

alors encore un peu de patience

et en attendant, voici un petit résumé, afin de réviser, l'histoire...

la grande et longue histoire  de  72 de règne de Louis XIV.

Louis XIV  

 

 

BIOGRAPHIE DE LOUIS XIV

DATE DE NAISSANCE : 05;06.1638
DATE DE MORT : 1715
LIEU DE NAISSANCE : Saint Germain
LIEU DE MORT : Paris

 

Né en 1638, Louis XIV est le premier enfant d'Anne d'Autriche et du roi Louis XIII.
Sa naissance est considérée comme un miracle et est ainsi prénommé Louis Dieudonné.
 
Gaston d'Orléans , frère du roi ne partage pas l’ambiance festive du royaume, pensant être l’héritier.
 
A peine âgé de cinq ans, le jeune Louis perd son rang de Dauphin et accède au trône le 14 mai 1643 sous la régence de sa mère, Anne d'Autriche. Du fait de son âge, Mazarin, principal ministre dirige les affaires du royaume. Louis veut instauré la monarchie absolue sous la gêne de la Fronde parlementaire puis princière de 1648 à 1652. Il entreprend de le faire par le Ballet royal dans la nuit du 23 février 1653. (Ballet auquel il participe). Dans se ballet il tient le rôle du soleil, et porte le fameux masque d’or.

En 1660, il épouse sa cousine Marie-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne. ce mariage scelle le Traité des Pyrénées conclu entre la France et l'Espagne pour mettre fin à la guerre.<

 
En 1661, à la mort de Mazarin, Louis XIV entreprend de gouverner seul, ce qui surprend toute la cours car il consacre du temps au loisirs, comme la chasse, les ballets etc… Il se passe des services de Fouquet. Le soleil est à son zénith.

Louis XIV fixe sa résidence à Versailles en 1677 même si cela ne sera effectif qu'à partir de 1682. 

En juillet 1683 la reine Marie-Thérèse meurt d'un abcès mal soigné. Louis XIV se lie avec Mme de Maintenon par un mariage secret le 9 octobre 1683 qui succède ainsi à la Montespan favorite par excellence pendant le zénith du soleil. 

Louis XIV possède la plus grande armée et domine en Europe. Il connaît sa première défaite avec le Traité de Ryswick en 1697. Il restitue les territoires annexés depuis 1678 excepté Strasbourg et reconnaît Guillaume III d'Orange comme roi d'Angleterre. Le royaume connaît une grave crise économique et politique.

Louis XIV accepte le testament de Charles II en faveur de son petit-fils le duc d'Anjou qui hérite ainsi de l'Espagne. Cette décision est à l'origine d'une guerre qui lie toute l'Europe contre la France , celle de la guerre de succession d'Espagne, la plus dure du règne de Louis XIV Le Traité d'Utrecht en 1713 met fin à cette guerre qui a fini d'achever le royaume.

En août 1715 Louis XIV agonise d'une gangrène à la jambe et meurt. Son arriere petit fils lui succede. C’est la fin du règne de Louis XIV et le début du règne de Louis XV. 
(http://www.histoiredefrance.net/)
 

A l'image de son grand-père Henri IV ,appelé le Vert-Galant, Louis XIV a eu un nombre impressionnant de maîtresses, des plus officielles aux plus secrètes. Voici toutes celles dont la trace a été retrouvée.

Cette liste est le fruit d'une longue recherche et de nombreuses lectures. Merci de respecter son travail et de ne la faire apparaître sur vos sites, blogs et forums qu'en citant mon site en tant que source. 
(http://www.histoire-et-secrets.com/)

1. Catherine Bellier, baronne de Beauvais (1614-1689)
Relation avec le roi : 1653

2. Olympe Mancini, comtesse de Soissons (1637-1708)
Relation avec le roi : de 1654 à 1657 et de 1660 à 1661

3. Lucie de La Motte-Argencourt (1637- ?)
Relation avec le roi : 1657

4. Anne-Madeleine de Lisle Marivault ( ?-1698)
Relation avec le roi : 1657

5. Marie Mancini, future princesse de Colonna (1739-1715)
Relation avec le roi : de 1658 à1660

6. la fille d’un jardinier ( ?- ?)
Relation avec le roi : 1658 (dont une fille née en 1659)

7. Hortense Mancini, duchesse de Mazarin (1646-1699)
Relation avec le roi : 1661 (relation supposée)

8. Henriette-Anne d’Angleterre, duchesse d’Orléans (1644-1670)
Relation avec le roi : 1661 (liaison platonique)

9. Bonne de Pons, future Mme d’Heudicourt (1644-1709)
Relation avec le roi : 1661

10. Françoise-Louise de La Baume Le Blanc duchesse de la Vallière et de Vaujours (1644-1710)
Relation avec le roi : de 1661 à 1667 (dont cinq enfants)

11. Anne-Lucie de La Mothe-Houdancourt (1645-1689)
Relation avec le roi : 1662

12. Anne de Conty d’Argencourt (v.1638-1718)
Relation avec le roi : 1662

13. Charlotte-Catherine de Gramont, princesse de Monaco (1639-1678)
Relation avec le roi : 1665

14. Françoise-Athénaïs de Rochechourt de Mortemart, marquise de Montespan (1640-1707)
Relation avec le roi : de 1667 à 1681 (dont sept enfants)

15. Anne-Julie de Rohan-Chabot, princesse de Soubise (1648-1709)
Relation avec le roi : 1669 et de 1673 à 1674 (dont probablement un fils)

16. Lydie de Rochefort-Théobon (1638-1708)
Relation avec le roi : 1673 et 1677

17. Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon (1635-1619)
Relation avec le roi : de 1674 ( ?) à 1715

18. Claude de Vin des Œillets (v. 1637-1687)
Relation avec le roi : vers 1670 à 1676 (dont probablement trois enfants)


19. Marie-Elisabeth de Ludres (1647-1726)
Relation avec le roi : de 1675 à 1677

20. Marie-Charlotte de Castelnau, comtesse de Louvigny et duchesse de Gramont (v.1648- 1694
Relation avec le roi : de 1676 à 1677

21. Marie-Angélique de Scorailles de Roussille, duchesse de Fontanges (1661-1681)
Relation avec le roi : de 1678 à 1681 (dont un fils)

22. Diane-Gabrielle Damas de Thianges, duchesse de Nevers (1656-1715)
Relation avec le roi : 1680 (liaison supposée)

23. Louise-Elisabeth Rouxel dite Mme de Grancey (1653-1711)
Relation avec le roi : 1681

24. Jeanne de Rouvroy, marquise de Chevrières (v.1650- ap. 1689)
Relation avec le roi : 1681

25. Charlotte-Eléonore de la Mothe-Houdancourt, duchesse de Ventadour (1654-1744)
Relation avec le roi : 1681

26. Marie-Anne, princesse de Wurtemberg (1652-?)
Relation avec le roi : 1681

27. Mlle d’Oré (?-?)
Relation avec le roi : 1681

28. Marie-Rosalie de Piennes, future marquise de Châtillon ( ?- 1735)
Relation avec le roi : 1682

29. Mme de Saint-Martin (?-?)
Relation avec le roi : vers 1682

30. Marie-Louise de Montmorency-Laval, duchesse de Roquelaure (1657-1735)
Relation avec le roi : 1683 (dont probablement une fille)

31. Julie de Guenami, dite Mlle de Châteaubriant (v. 1668-1710)
Relation avec le roi : vers 1683 (liaison supposée)

 

(http://www.histoire-et-secrets.com/)

LOUIS XIV, LES PASSIONS DU ROI SOLEIL

 

Louis XIV, le roi soleil, est le plus prestigieux des rois de France. Aux yeux du monde entier, il incarne la figure du roi dans toute sa majesté.

A ce grand séducteur que l’on qualifiait de « plus grand roi du monde », nous devons la création de notre Etat, les frontières de notre hexagone, mais aussi la galerie des glaces, les Invalides ou la Comédie française. Son héritage extraordinaire inspire encore le monde entier tandis que ses amours passionnés avec ses multiples maîtresses font partie de notre imaginaire.
Mais que sait-on vraiment de ses perruques, de sa santé, ou de son mariage à Saint-Jean-de-Luz, et de son goût pour les diamants ou les petits pois ?
Son règne, qui dura plus de soixante douze ans, se confond avec un âge d’or mythique de la culture française : « le grand siècle ». Sans sa passion pour les arts, nous n’aurions ni Molière, ni Lully, ni Le Nôtre ni Mansart. Surtout, Louis XIV a transformé le pavillon de chasse à partir de 1660 pour créer le château de Versailles, son chef d’œuvre, qui nous ouvre ses portes à l’occasion de cette émission comme jamais auparavant.
Pour la première fois, Stéphane Bern et SECRETS D’HISTOIRE nous font découvrir l’intimité de Louis XIV, l’homme et le roi, relevant le défi d’embrasser la totalité de ce règne gigantesque.

QUELQUES COÛTS COMPARATIFS.

Publié le par culture

Château de Versailles et son domaine.

Coût de la construction: 98 millions de Livres, soit 980 millions d'€en se basant sur le chiffre proposé dans un article précédent (budgets comparés de la France sous Louis XVI et la République) 10€ pour une livre, ce qui est largement surévalué.

Liste civile du Roi votée par les députés en 1790 : 25 millions de Livres soit:

250 millions d'€ pour les châteaux de Versailles, du Louvre, Les Tuileries, L'Elysée, Marly, Meudon, Saint Cloud, Saint Germain en Laye, Rambouillet, Compiègne, Fontainebleau, Strasbourg, Pau, Bordeaux relevant de son autorité.

Dette de la France: 2.610 millions (deux milliards six cent dix millions) d'€uros

Période contemporaine.

Budget du seul Palais de l'Elysée 112 millions d'€ (2010) .

Construction de l'Opéra Bastille: 427 millions d'€ +530.000 € pour la pose de filets anti-chutes de matériaux (22 ans après son inauguration), + 12 millions d'€ pour sa mise aux normes. (toujours 22 ans après son inauguration!).

Arche de la Défense: 442 millions d'€ + 1 million de réparation d'ascenseurs (le toit est dorénavant interdit au public !).
 
(sources : http://souvenirchouandebretagne.over-blog.com/)

 

 

 

Le Château et son parc

67 000 m² et plus de 2 000 pièces.

Il comprend trois châteaux : Versailles, Grand Trianon et Petit Trianon, ainsi que plusieurs bâtiments situés en ville : grande et petite écuries, Hôtel des Menus Plaisirs, Salle du Jeu de paume, le Grand Commun.

Le château de Versailles compte 700 pièces, 2 513 fenêtres,

352 cheminées (1 252 sous l’ancien régime), 67 escaliers, 483 miroirs (répartis dans la Grande galerie, le salon de la Guerre et le salon de la Paix) et 13 hectares de toitures. La superficie totale est de 67 121 m² dont 50 000 sont ouverts au public. Le château compte aussi 51 210 m² de planchers.

Le parc couvre 800 hectares, dont 300 ha de forêt ((8 000 avant la Révolution dont 93 ha de jardins), et deux jardins à la française : le Petit Parc (80 ha) et le Trianon (50 ha). Il compte 20 km de murs de clôture et 42 km d’allées, ainsi que 372 statues.

Parmi les 55 bassins, les plus grands sont le Grand Canal (23 ha et 500 000 m³), et la pièce d’eau des Suisses (180 000 m³). On compte 600 jets d’eau et 35 km de canalisations.

Sa construction au temps de Louis XIV nécessita des milliers d'ouvriers (un maximum de 36 000 sur une année). Il coûta un peu moins de 100 millions de livres. Cette dépense, très importante, est à mettre en perspective avec le coût d'une campagne militaire de l'époque, beaucoup plus onéreuse.

Le château de Versailles est géré depuis 1995 par l’établissement public du musée et du domaine National de Versailles, dont le président actuel est Jean-Jacques Aillagon, ancien ministre de la Culture. Cet établissement public emploie 900 personnes, dont 400 affectés à la surveillance. Il reçoit 3 millions de visiteurs par an dans le château et 7 millions dans le parc. 70% des visiteurs sont des étrangers.

(sources : http://www.opusmang.com/)

Partager cet article
Repost0
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 08:58

Résultat de recherche d'images pour "pierre mondy"          Résultat de recherche d'images pour "pierre mondy"

Résultat de recherche d'images pour "pierre mondy"      Résultat de recherche d'images pour "pierre mondy"         Pierre Mondy

                        Résultat de recherche d'images pour "pierre mondy"

Résultat de recherche d'images pour "pierre mondy" Résultat de recherche d'images pour "pierre mondy"         Résultat de recherche d'images pour "pierre mondy"

Il meurt à Paris le 15 septembre 2012

Un grand comédien nous a quitté, une grande carrière, cinéma, théâtre....

Pour tous, lorsque l'on prononce son nom : Pierre MONDY - égal - la 7ème compagnie

qui nous a fait, et nous fera encore pour longtemps, bien rire.

avec AFP

    • Publié le 15.09.2012 à 00:00
    • Mis à jour le 29.01.2014 à 13:39

L'acteur et metteur en scène Pierre Mondy, âgé de 87 ans, est mort ce samedi à l'hôpital de la Pitié-Sapêtrière des suites d'une récidive d'un lymphome, a annoncé son attachée de presse à l'AFP.

Pierre Mondy, c'était l'inamovible commissaire Cordier pour des millions de Français qui ont suivi cette série sur TF1. Mais avant cette série, Les Cordier père et fils, qui a définitivement assis sa popularité, Pierre Mondy avait multiplié les téléfilms et films populaires avec plus ou moins de succès. On retiendra notamment Le Triporteur, tourné en 1957 et surtout son rôle dans la trilogie de la Septième compagnie, où il interprétait l’inénarrable sergent-chef Chaudard.

Carrière prolifique au théâtre

Pierre Mondy était aussi un homme de théâtre: il a mis en scène une soixantaine de pièces dont la célèbre Cage aux folles. Il a dirigé des monstres sacrés tels que Jacqueline Maillan, Jean Poiret ou Michel Serrault dans des pièces de Feydeau, Achard, Guitry, Francis Veber, Neil Simon. Lui-même a beaucoup joué sur les planches, faisant notamment les belles heures d’ «Au théâtre ce soir».

 

Pierre Cuqdit Pierre Mondy, né le  à Neuilly-sur-Seine et mort le  à Paris, est un comédien et metteur en scène français.

Son père est le directeur de l'externat Saint-Joseph, sa mère en est l'économe.

Il effectue ses études secondaires pendant la Guerre au lycée Lapérouse d'Albi jusqu'à l'obtention de son baccalauréat.

il s'inscrit en 1946, au cours Simon

débute comme doublure au théâtre en 1948 avant d'obtenir un petit rôle au cinéma dans Rendez-vous de juillet (1949) - dans ce film, il tourne avec Louis de Funès,

qu'il retrouvera à plusieurs reprises au cinéma, et notamment sous la direction d'Yves Robert dans Ni vu, ni connu en 1957.

Il le mettra aussi en scène dans Oscar au théâtre du Palais-Royal en 1972

Au cinéma, il obtient la reconnaissance internationale en 1960 pour son rôle de Napoléon Bonaparte dans Austerlitz d'Abel Gance, une prestation qui lui permet de montrer une facette plus dramatique de son talent

...

Dans les années 1970, il poursuit sa carrière cinématographique le plus souvent dans des comédies populaires telle la trilogie de la 7e compagnie de Robert Lamoureux,

Résultat de recherche d'images pour "mais ou est donc passée la 7ème compagnie"

...

En juillet 2009, il est hospitalisé à la suite d'un malaise, et les médecins diagnostiquent un lymphome, qui est soigné en février 2010. Il meurt à Paris le , à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, des suites d'une récidive du lymphome.

Ses obsèques ont lieu cinq jours plus tard à l'église Saint-Honoré-d'Eylau de Paris,

en présence de nombreuses personnalités du monde du cinéma et du théâtre10. Il est ensuite inhumé au « Cimetière nouveau » de Neuilly-sur-Seine

 

Résultat de recherche d'images pour "mais ou est donc passée la 7ème compagnie"

 

 

Il a été marié quatre fois, en premières noces le  avec l'actrice Claude Gensac (divorce le ) ; en deuxièmes noces avec l'actrice Pascale Roberts le 25 octobre 1957 et ils ont divorcé quelques années plus tard ; en troisièmes noces avec l'actrice Annie Fournier le 16 décembre 1967 qui lui donnera deux enfants, Laurent et Anne. En quatrièmes noces, il épouse, à Cannes, le , l'actrice Catherine Allary.

 

 

 

  • Le succès du film a amené deux suites :
– 1975 : On a retrouvé la septième compagnie de Robert Lamoureux ;
– 1977 : La Septième Compagnie au clair de lune de Robert Lamoureux.
  • Robert Lamoureux a écrit son film en se basant sur une partie de son histoire personnelle vécue pendant la débâcle de juin 1940.
  • Comme dans les autres films qu'il a réalisés, Robert Lamoureux joue un rôle dans Où est passé la Septième compagnie ?, celui d'un personnage secondaire, le Colonel Blanchet.
  • Les blindés allemands sont en fait des modifications en contreplaqué sur la base du char américain M24 Chaffee, les semi-chenillés sont maquillés sur la base des Halftracks américains de la Seconde Guerre mondiale de type M3. Celui « emprunté » par Chaudard et ses hommes est un M3 sur lequel a été greffé un canon antichar PaK 36.
  • La scène du combat aérien de Duvauchel a été très probablement tournée près de La Ferté-Alais, où se situe la collection d'avions anciens de Jean Salis. Comme il n'existait plus aucun avion de chasse français de 1940 en état de vol, ce sont plusieurs North American T-6 Texan, avion d’entraînement militaire américain de 1937, qui tiendront lieu d'avions français (probablement un Bloch MB.152) et de ses adversaires allemands (probablement des Messerschmitt Bf 109), grâce à des peintures de camouflage et marquages adéquats. On notera également l'apparition furtive d'un Messerschmitt Bf 108 Taifun construit sous licence en France dans l'immédiat après-guerre par la SNCAN.
  • La scène finale du parachutage est basée sur un fait réel : des parachutistes SAS français furent parachutés en Bretagne par groupes de trois, dès la nuit précédant le débarquement du 6 juin 1944 et les jours suivants, pour neutraliser le réseau ferré bretondans le cadre du débarquement en Normandie. Avec cette réserve que les héros du film sautent en plein jour et sont vêtus d'uniformes américains, alors que les paras de la France libre, intégrés dans les SAS, étaient équipés d'uniformes anglais et sautaient de nuit.
  •  

source wikipédia

Il est marrant l'chef, y glisse, y dit qu'c'est nous ...

 

 

JUSTEMENT chef, pour la nage, comme vous faîtes, là, la main c'et comme ça, ou comme ça ?

 

                                                     Résultat de recherche d'images pour "la 7 compagnie au clair de lune"

Résultat de recherche d'images pour "la 7 compagnie au clair de lune" 

Il va aussi y avoir la question de trouver à manger, chef

                                                    Résultat de recherche d'images pour "la 7 compagnie au clair de lune"

 

 

Résultat de recherche d'images pour "on a retrouvé la 7ème compagnie"

                                                                         

vous avez p'têtre une préférence pour le saucission, mon lieutenant : sec ou à l'ail ?

 

si je connaissais l'con qu'à fait sauter l'pont !

Partager cet article
Repost0
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 11:07
DSC09095
photo de chez http://www.ptitchef.com/

 

Nombre de parts: 2 parts
Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 30 minutes
Prêt en: 45 minutes
Difficulté: Facile

 

- 2 càs d'huile d'olive
- 1 càc de thym
- 1 càc de marjolaine
- 1 càc d'origan
- 1 càc de paprika
 
Préparation:
 

 Epluchez les pdt et coupez-les en morceaux assez gros.

 Dans un saladier, mélanger l'huile et les épices.

 Ajoutez vos pomme de terre et mélangez bien.

 Déposez vos wedges dans un plat allant au four et enfournez 30 minutes à 200°C.

 A la moitié de temps de cuisson, remuez vos pommes-de-terre  pour qu'elle soient

 croustillantes de tous les côtés.


 

Partager cet article
Repost0
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 13:30
Le podium "GS" et Karine MARTINO (1ère féminine)
Le podium "GS" et Karine MARTINO (1ère féminine)

PRIX de Crisenoy (77) : Course Ufolep

Organisation : AS Voisenon et Christophe THERY.

Catégorie Ufolep "GS" :

65 coureurs au départ, quatre tours d'attaques-contres et d'échecs.

Puis, vent de face, Bernard LEBOUCQ (USM Gagny) sort en force.

On hésite, René AIZPURU (ECNP) hésite entre partir avec ou me

protéger derrière. LEBOUCQ résiste bien jusqu'au contre de Pascal

BACZINSKI (SC Gretz-Tournan), qui rapproche tout le monde.

Mais il va rentrer et le peloton relever le pied. C'est fini, on ne les

reverra plus.

Un autre contre part à trois avec Dominique RENAUD (AAOC Wissous),

Patrick GUILLARD (CCSPP) et Jean-Pierre HAUET à deux tours de la fin.

Pour nous, le sprint se prépare. A 2km de l'arrivée, je prend la roue du

coéquipier de Leboucq qui m'emmène jusqu'au dernier virage où je perd

15 mètres. Mais René AIZPURU me relance, et revient sur le contre.

Il me dépose aux 200m avec 10 mètres de retard sur les 3 et devant le

peloton de 58 coureurs. J'embraye mon sprint, avale le contre, et résiste

de peu dans les 20 derniers mètres à José JACQUIN (PCLV) pour terminer

3ème. Les 3 du contre nous suivent, puis viennent Jean-Pierre DUMAS

(VC Brou 8è), Philippe BOURDAIS (UC Sarlat 9è), Jean-Pierre LORMIER

(CC Coulommiers 10è).

Merci à René et à Philippe BOURDAIS (UC Sarlat- ECNP ffc) pour leur

soutien, et à René pour tout le boulot !!

Récompenses "GS": Karine MARTINO, Pascal BACZINSKI 2è, Michel GOUPIL 3è et Bernard LEBOUCQ, 1er.
Récompenses "GS": Karine MARTINO, Pascal BACZINSKI 2è, Michel GOUPIL 3è et Bernard LEBOUCQ, 1er.
Récompenses "GS": Karine MARTINO, Pascal BACZINSKI 2è, Michel GOUPIL 3è et Bernard LEBOUCQ, 1er.
Récompenses "GS": Karine MARTINO, Pascal BACZINSKI 2è, Michel GOUPIL 3è et Bernard LEBOUCQ, 1er.
Récompenses "GS": Karine MARTINO, Pascal BACZINSKI 2è, Michel GOUPIL 3è et Bernard LEBOUCQ, 1er.

Récompenses "GS": Karine MARTINO, Pascal BACZINSKI 2è, Michel GOUPIL 3è et Bernard LEBOUCQ, 1er.

José JACQUIN (PCLV) 4è, Philippe BOURDAIS (UC Sarlat) 9è, Bernard LEBOUCQ et René AIZPUR
José JACQUIN (PCLV) 4è, Philippe BOURDAIS (UC Sarlat) 9è, Bernard LEBOUCQ et René AIZPUR
José JACQUIN (PCLV) 4è, Philippe BOURDAIS (UC Sarlat) 9è, Bernard LEBOUCQ et René AIZPUR
José JACQUIN (PCLV) 4è, Philippe BOURDAIS (UC Sarlat) 9è, Bernard LEBOUCQ et René AIZPUR
José JACQUIN (PCLV) 4è, Philippe BOURDAIS (UC Sarlat) 9è, Bernard LEBOUCQ et René AIZPUR
José JACQUIN (PCLV) 4è, Philippe BOURDAIS (UC Sarlat) 9è, Bernard LEBOUCQ et René AIZPUR

José JACQUIN (PCLV) 4è, Philippe BOURDAIS (UC Sarlat) 9è, Bernard LEBOUCQ et René AIZPUR

Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)
Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)
Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)
Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)
Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)
Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)
Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)
Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)
Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)
Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)
Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)

Arrivée des "2è catégorie": Premier de l'échappée, Benjamin CRESSENT (AC Orsay), 2è Mickaêl MARTIN (VCA Bourget), 3è François DE MARANS (Melun CO), 4è Julien ROUXEL (ACO), 5è Frédéric THIBAULT (UC Bords Marne), 6è Tanguy VON STEBUT (St Cyr / Jouarre)

Podium " Ufolep 2 ": Benjamin CRESSENT et Christophe THERY (l'organisateur), puis (5è photo), Rouxel, Martin, Cressent, De Marans et Thibault.
Podium " Ufolep 2 ": Benjamin CRESSENT et Christophe THERY (l'organisateur), puis (5è photo), Rouxel, Martin, Cressent, De Marans et Thibault.
Podium " Ufolep 2 ": Benjamin CRESSENT et Christophe THERY (l'organisateur), puis (5è photo), Rouxel, Martin, Cressent, De Marans et Thibault.
Podium " Ufolep 2 ": Benjamin CRESSENT et Christophe THERY (l'organisateur), puis (5è photo), Rouxel, Martin, Cressent, De Marans et Thibault.
Podium " Ufolep 2 ": Benjamin CRESSENT et Christophe THERY (l'organisateur), puis (5è photo), Rouxel, Martin, Cressent, De Marans et Thibault.

Podium " Ufolep 2 ": Benjamin CRESSENT et Christophe THERY (l'organisateur), puis (5è photo), Rouxel, Martin, Cressent, De Marans et Thibault.

Biarne, Amorini, Ramos, et Vincent ELICE avant les courses "1" puis "3
Biarne, Amorini, Ramos, et Vincent ELICE avant les courses "1" puis "3
Biarne, Amorini, Ramos, et Vincent ELICE avant les courses "1" puis "3
Biarne, Amorini, Ramos, et Vincent ELICE avant les courses "1" puis "3

Biarne, Amorini, Ramos, et Vincent ELICE avant les courses "1" puis "3

Premiers tours des "1 et 3"
Premiers tours des "1 et 3"
Premiers tours des "1 et 3"
Premiers tours des "1 et 3"
Premiers tours des "1 et 3"

Premiers tours des "1 et 3"

Partager cet article
Repost0
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 08:16

En ce samedi 15 août 2015,  nous avions passé une bonne fin de journée au château de Chamarande.  

Situé où.... ?

en voyant les  photos  ci-dessous, pourrait-on y croire ?

Réponse  : nous sommes en Essonne (91) au domaine de Chamarande

 

Un dépaysement total, à l'intérieur et à l'extérieur, et de plus toutes

les visites et animations sont gratuites, car offertes par le Conseil

Départemental de l'Essonne.

 

Un havre de paix, un lieu vraiment serein, on s'y sent de suite bien. 

CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film

En 1654, l’architecte Nicolas de l’Espine conçoit pour Pierre Mérault, ancien fermier de la gabelle, un château dans le style dit sévèreou Louis XIII. Les façades sont rythmées par un jeu rigoureux et contrasté sur les matériaux : aux panneaux de briques répondent les chaînages de pierre et la toiture en ardoise.

L’appellation Domaine de Chamarande apparaît tardivement. Jusqu’à la fin du XVIIe siècle, le lieu est désigné comme terre de Bonnes. C’est en 1685 que le nouveau propriétaire Clair Gilbert d’Ornaison, dont la famille possède la terre de Chamarande en Forez (entre Lyon et Clermont-Ferrand), obtient par lettres patentes que la terre de Bonnes soit érigée en comté de Chamarande ; la famille d’Ornaison-Talaru reste propriétaire du Domaine jusqu’en 1850.

En 1737, Louis de Talaru, marquis de Chalmazel, hérite du Domaine de Chamarande. Premier maître d’hôtel de la Reine et gouverneur de Phalsbourg et Sarrebourg, il sollicite, à partir de 1739, l’architecte et décorateur Pierre Contant d’Ivry (1698-1777) pour redessiner le parc, réaménager l’entrée de la cour d’honneur et repenser la distribution des pièces du château, notamment le vestibule et le salon de musique. Dans le parc, l’architecte conçoit parterres, allées, canaux et bosquets. De cette époque, le site conserve l’ordonnance générale, le potager et les bâtiments tels l’auditoire, l’orangerie, le pavillon du belvédère et le jeu de l’oie.

Homme d’État du Second Empire, Jean-Gilbert Victor Fialin (1808-1872), duc de Persigny, devient propriétaire du Domaine en 1857.

Il s’attache à doter le château d’une galerie d’apparat, et clôture le Domaine d’un mur d’enceinte en pierre.

la suite de cette histoire, si elle vous intéresse, est sur le site du château  :    http://chamarande.essonne.fr/
la suite de cette histoire, si elle vous intéresse, est sur le site du château  :    http://chamarande.essonne.fr/
la suite de cette histoire, si elle vous intéresse, est sur le site du château  :    http://chamarande.essonne.fr/
la suite de cette histoire, si elle vous intéresse, est sur le site du château  :    http://chamarande.essonne.fr/
la suite de cette histoire, si elle vous intéresse, est sur le site du château  :    http://chamarande.essonne.fr/
la suite de cette histoire, si elle vous intéresse, est sur le site du château  :    http://chamarande.essonne.fr/
la suite de cette histoire, si elle vous intéresse, est sur le site du château  :    http://chamarande.essonne.fr/
la suite de cette histoire, si elle vous intéresse, est sur le site du château  :    http://chamarande.essonne.fr/
la suite de cette histoire, si elle vous intéresse, est sur le site du château  :    http://chamarande.essonne.fr/
la suite de cette histoire, si elle vous intéresse, est sur le site du château  :    http://chamarande.essonne.fr/

la suite de cette histoire, si elle vous intéresse, est sur le site du château : http://chamarande.essonne.fr/

En 2001, le Conseil général décide de faire du Domaine départemental de Chamarande un équipement culturel phare de l’Essonne, chargé de renouer avec la création artistique contemporaine à partir de son cadre naturel et accessible à tous.

 

voici quelques photos, de l'exposition de cette année intitulée "HABITER"

 

Vous retrouverez notamment dans le parc les créations de Dominique Angel, Art orienté objet, Alain Declercq, Marie Denis et des Donuts ou encore de Philippe Ramette, Bert Theis et Elmar Trenkwalder.

 

 

 

 

Vous ferez peut-être comme nous, en voyant le château et son échelle, notre première réflexion a été la suivante : "l'échelle, pas terrible pour les photos !!!!" - mais en réalité c'est UNE OEUVRE D'ART -   l' "Echelle 1" -  2007 Sculpture en aluminium H : 1600 cm Création spécifique pour le parc  Les oeuvres de Philippe Ramette tiennent autant de la pièce unique que de l’objet manufacturé. Elles ont la perfection technique de produits industriels (pièces usinées ou bois vernis) mais elles relèvent aussi du bricolage et du sur-mesure dans leur conception. De l’autre côté du château, l’Echelle 1 se dresse en écho au Plongeoir. Elle attire immédiatement l’attention du public par sa taille démesurée et ses barreaux espacés de plus d’un mètre ! L’objet s’avère donc peu adapté à une utilisation rationnelle.
Vous ferez peut-être comme nous, en voyant le château et son échelle, notre première réflexion a été la suivante : "l'échelle, pas terrible pour les photos !!!!" - mais en réalité c'est UNE OEUVRE D'ART -   l' "Echelle 1" -  2007 Sculpture en aluminium H : 1600 cm Création spécifique pour le parc  Les oeuvres de Philippe Ramette tiennent autant de la pièce unique que de l’objet manufacturé. Elles ont la perfection technique de produits industriels (pièces usinées ou bois vernis) mais elles relèvent aussi du bricolage et du sur-mesure dans leur conception. De l’autre côté du château, l’Echelle 1 se dresse en écho au Plongeoir. Elle attire immédiatement l’attention du public par sa taille démesurée et ses barreaux espacés de plus d’un mètre ! L’objet s’avère donc peu adapté à une utilisation rationnelle.

Vous ferez peut-être comme nous, en voyant le château et son échelle, notre première réflexion a été la suivante : "l'échelle, pas terrible pour les photos !!!!" - mais en réalité c'est UNE OEUVRE D'ART - l' "Echelle 1" - 2007 Sculpture en aluminium H : 1600 cm Création spécifique pour le parc Les oeuvres de Philippe Ramette tiennent autant de la pièce unique que de l’objet manufacturé. Elles ont la perfection technique de produits industriels (pièces usinées ou bois vernis) mais elles relèvent aussi du bricolage et du sur-mesure dans leur conception. De l’autre côté du château, l’Echelle 1 se dresse en écho au Plongeoir. Elle attire immédiatement l’attention du public par sa taille démesurée et ses barreaux espacés de plus d’un mètre ! L’objet s’avère donc peu adapté à une utilisation rationnelle.

CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film

Puis, pour terminer cette belle journée, une séance de cinéma de plein air, nous était offerte.

Le film diffusé était CHICKEN RUN

(ou Poulets en fuite au Québec)

est un film britannique d'animation en volume de Nick Park et Peter Lord sorti en 2000,

produit par le studio Aardman.

 

C'était rigolo, allez il faut savoir lâcher prise - ce sont les vacances !

CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
CHAMARANDE (91) son château, son parc, ses expositions et CHICKEN RUN le film
Partager cet article
Repost0
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 16:20
Da Cruz, Briat et moi.
Da Cruz, Briat et moi.

La CIPALE de Vincennes (94) ; août 2015

Le vélodrome du bois de Vincennes, après trois années de travaux

cahotiques, a été relivré aux coureurs depuis le mois de Juin.

Malgré quelques vibrations, surtout en sortie du virage d'arrivée,

la Cipale, un bel outil de travail en plein air.

Présent sur la piste ce jeudi par curiosité et nostalgie, j'ai effectué,

avec "l' accord" de Michel BRIAT et d' Arédito DA CRUZ, une séance

d'échauffement sur 32 tours dans les roues de mes trois compères

avec mon vélo de route, Bernard D'AGUANNO, 3è homme.

Une beau retour aux sources, de 33 à 47km/h en accélération

progressive, jusqu'à un sprint à 56km/h.

Préparation.
Préparation.
Préparation.

Préparation.

En Piste.
En Piste.

En Piste.

Michel BRIAT dans le sillage d' Arédito DA CRUZ.

Michel BRIAT dans le sillage d' Arédito DA CRUZ.

Partager cet article
Repost0
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 12:02
11 juillet avec le groupe de Fresnes Triathlon.
11 juillet avec le groupe de Fresnes Triathlon.

Reprise d'entrainement après les vacances de Juillet 2015:

Retour le lundi 20 juillet, après 535km en trois semaines en Bretagne,

une course le 14 juillet, passage du TOUR à Broons (22) le 11 juillet.

Semaine de reprise pour préparer Plessis-Paté le 26: 240km pour

finir au sprint sur cette course "Ufolep".

260km du 27 au 31 juillet, avant la course de Fontenailles (77), le 2

août, où je règle le sprint du peloton derrière 4 échappés : .

Deux semaines ensuite pour préparer Crisenoy (77), le 16 août 2015.

700km, dont 5 sorties de 81 à 99km. Encore 2 échappés à Crisenoy et

je termine en réglant encore le peloton.

A venir, Morangis le 30 août (impasse le 23) et 98km le 19.

Fresnes TRIATLHON, pour une bonne sortie du matin le 11 août 2015.
Fresnes TRIATLHON, pour une bonne sortie du matin le 11 août 2015.

Fresnes TRIATLHON, pour une bonne sortie du matin le 11 août 2015.

19 août 2015: 98km, passage en haut des 17 Tournants, après le Déluge, Limours, Breteuil, Cernay, Vaux, puis Port-Royal et retour.

19 août 2015: 98km, passage en haut des 17 Tournants, après le Déluge, Limours, Breteuil, Cernay, Vaux, puis Port-Royal et retour.

Partager cet article
Repost0
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 16:50

Barbizon est un des endroits mythiques de la peinture pré-impressionniste française. Dès 1830, un hameau de bûcherons accueillera en effet à l'auberge GANNE tous les peintres qui viennent chercher l'inspiration au plus près de la nature, et en l'occurrence de la forêt de Fontainebleau toute proche.

Dès les années 1850, des étrangers de l’Europe entière, de Russie, des États-Unis, inscrits dans les ateliers parisiens, vont se joindre à leurs camarades français pour venir à Barbizon, à partir du printemps, on les appellera "les coloristes"

Ainsi, très tôt, le nom de Barbizon fut connu, plusieurs articles de L'Illustration eurent comme sujet des reportages sur l’auberge Ganne et ses décors peints par les artistes

À partir des années 1850, le chemin de fer permet d'accéder à Melun ou Fontainebleau encore plus rapidement, même s'il restait encore une dizaine de kilomètres à faire à pied pour arriver sur les lieux, avant qu'à la fin duxixe siècle un petit train ne soit créé de Melun à Barbizon

L'École de Barbizon désigne le centre géographique et spirituel d'une colonie de peintres paysagistes désirant travailler « d’après nature  ». L'appellation tient son nom du village de Barbizon, situé en lisière de la forêt de Fontainebleau (Seine-et-Marne), autour duquel certains artistes peintres affluèrent pendant près de cinquante ans entre 1925 et 1975. Ses membres fondateurs furent Jean-Baptiste Camille Corot (1796-1875), Charles-François Daubigny (1817-1878), Jean-François Millet (1814-1875) et Théodore Rousseau (1812-1867). Théodore Caruelle d'Aligny (1798-1871) et Lazare Bruandet (1755-1804) sont considérés comme des précurseurs.

N'HESITEZ A PRENDRE D AUTRES RUELLES, à regarder à l'intérieur des jardins, quand cela est possible,des suprises vous y attendent. A coller votre nez à la vitrine d'une salle de restaurant vide, afin d'y découvrir d'anciennes mobylettes.

 

lien proposer pour obtenir le circuit : 

http://www.cotegite.com/la-maison-dans-la-foret-de-fontainebleau/barbizon-le-circuit-des-peintre...

 

CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)

ET SI, vous avez envie après ou avant votre ballade, de manger un morçeau à Barbizon, mais

que vous ne souhaitez pas un restaurant gastronomique, " La Flambée", située tout au bout de la Grande Rue, vous accueillera pour un repas simple, mais bien servi au prix unique de 25 € tout compris.

Autrement dit, un petit buffet de crudités et charcuterie, une grillade au feu de bois choisie parmi trois choix (de très bonne qualité), accompagnée de sa pomme-de-terre cuite également au feu de bois, et devant vous, et un dessert (trois choix), le tout accompagnée d'une grande bouteille de cidre, et pour finir un café.

Tout ceci dans un cadre version auberge, nappe à carreaux, petits verres "godet", et sans façon, presque à la bonne franquette.

 

CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
CIRCUIT DES PEINTRES DE BARBIZON 77 (proche de Fontainebleau)
Partager cet article
Repost0
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 14:13
à Pléssis-Paté.
à Pléssis-Paté.

Depuis le mois de juillet 2015, nous voyons souvent un coureur

qui se déplace sur les courses avec le vélo sur son scooter.

Un moyen pour le moins insolite, qui prend peu de place quand il

faut se garer avant les courses.

Encore présent à Crisenoy (77) le 16 août 2015.

Encore présent à Crisenoy (77) le 16 août 2015.

Le même en 3è position dans une échappée à Fontenailles (77)

Le même en 3è position dans une échappée à Fontenailles (77)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de veloliberte92et22.over-blog.com
  • : Pour moi, la passion pour lé vélo, le sport en général, la photo, puis le cinéma, le jardinage, le bricolage, la nature (faune, flore ...)pour mon épouse, l'équitation, les voyages, la cuisine, le cinéma, la décoration, le jardinage, la lecture, la faune, la flore etc... et chez l'humain, l'honnêteté, la sincérité, et je déteste l'hypocrisie, la sournoiserie, la fourberie...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens