Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 10:51

ORIGINE DE LA TARTE TATIN

 

 

tarte_tatin

 

 

 

Il était une fois, au tournant du siècle, deux demoiselles, Caroline et Stéphanie Tatin, qui tenaient à Lamotte-Beuvron, face à la gare, un hôtel fort achalandé.

Les chasseurs notamment, gens difficiles et blasés appartenant à une élite gourmande, appréciaient la saveur et les inventions inépuisables de la cuisine des Demoiselles Tatin.

 

Un jour, retardée dit-on, par le bavardage (?) d'un client trop galant, Stéphanie (à moins que ce fût Caroline) surgit dans la cuisine en plein "coup de feu " et s'affola de l'absence de dessert. 

Remarquant des pommes épluchées, elle garnit rapidement un moule de beurre et de sucre, y jeta les pommes et mit au four. 


Reprenant plus tard ses esprits, elle comprit sa distraction : 

 

apparemment ce n'était ni une tarte ni des pommes cuites. 

 

Que faire ? 

 

Les pommes ont commencé à cuire, l'odeur de caramel se répand, le service avance : 

il est trop tard pour reculer. 

Elle prend un peu de pâte, l'abaisse, la dispose sur les pommes et renfourne. Au moment de servir, consternation, hésitations ! 

Comment rendre présentable un tel mélange, par ailleurs fort appétissant ? 

 

C'est là qu'intervient le génie : 

 

elle prend un plat, en coiffe le moule et retourne le tout... 

 

histoire de voir... 

 

Et on a vu : 

fumant, odorant, goûteux, le résultat est là... 

on le déguste, on le sert, on se récrie, on en redemande. 

Telle est la légende de l'origine de la Tarte Tatin.

 

On peut aussi penser, et c'est peut-être plus flatteur pour le talent des Demoiselles Tatin, 

qu'elles trouvèrent ce procédé pour utiliser les pommes tardives de leur verger transformant grâce au beurre et au sucre en un délicieux caramel le jus un peu acide qui eut imprégné la pâte plus ou moins épaisse d'une tarte ordinaire.Toujours est-il que, distraction géniale ou art culinaire consommé, la TARTE DES DEMOISELLES TATIN emporta l'approbation des gourmets ; 

le premier d'entre eux, Curnonsky, l'ayant goûtée, lui donna, avec ses lettres de noblesse, son passeport gastronomique mondial.

 

Source le Marmiton

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de veloliberte92et22.over-blog.com
  • : Pour moi, la passion pour lé vélo, le sport en général, la photo, puis le cinéma, le jardinage, le bricolage, la nature (faune, flore ...)pour mon épouse, l'équitation, les voyages, la cuisine, le cinéma, la décoration, le jardinage, la lecture, la faune, la flore etc... et chez l'humain, l'honnêteté, la sincérité, et je déteste l'hypocrisie, la sournoiserie, la fourberie...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens