Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 11:46
ENTRE TERRE ET MER et LE CHAMP DOLENT etc...séries TV

SUPERBE TELEFILM , FRANCHEMENT ON A ADORE, NOUS L AVONS VU ET REVU.

LA VIE ETAIT BIEN DIFFICILE, les gens de la terre et de la mère,

 plutôt pauvres et courageux.

Des très bons et attachants acteurs, de belles images des paysages et du patrimoine

des Côtes d'Armor  et d'Ille-et-Vilaine.

 

TOUS REALISES PAR HERVE BASLE 

 

 

 

Réalisateur:     Hervé Baslé    Scénariste :   Hervé Baslé  

Hervé Baslé (né en 1938 à Saint-Coulomb dans la région de Saint-Malo) est un réalisateur et scénariste français.

Hervé Basle

Date de sortie:  22 décembre 1997

Genre : Drame

Synopsis : Une saga sur fond de mer. Entre marins

partis à la pêche – les TERRE NEUVAS – et laissant , fiancées,

femmes et enfants à terre..

Les terre-neuvas sont les pêcheurs qui, du xvie siècle au xxe siècle, partaient chaque année des côtes européennes pour pêcher la morue sur les grands bancs de Terre-Neuve, au large du Canada. Ces pêcheurs étaient majoritairement français mais également basques espagnols, portugais et anglais. Cette pêche a pris fin à cause de la raréfaction du poisson à la fin du xxe siècle. Par extension, le nom de terre-neuva est aussi donné aux pêcheurs qui ont pratiqué une pêche similaire sur les bancs d'Islande (en Bretagne, ces derniers son appelés « islandais »). Cette pêche représenta une activité économique importante pour les populations du littoral français. Saint-Malo et Fécamp devinrent d'importants ports de terre-Neuvas. Lancée dès le milieu du xvie siècle1, elle connut son apogée entre 1820 et1840, avec plus de 10 000 pêcheurs français partant chaque année sur les bancs de Terre-Neuve et le long de la côte française de Terre-Neuve, ce chiffre descendant à 10 000 à la fin du xixe siècle2. La pêche intensive avec des moyens modernes conduisit à une quasi-disparition de la ressource en morue et à une interdiction de pêche par les autorités canadiennes. Cette pêche entraina la colonisation et le développement de l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon, situé à proximité immédiate des bancs, dont le port de Saint-Pierre servait de port de relâche et d'approvisionnement aux navires de pêche.

Distribution :

Didier Bienaimé : Pierre Abgrall

 

 

Bernard Fresson : Le Père Lebreton

 

 

Roland Blanche : Joseph, le capitaine

 

 

Anne Jacquemin : Jeanne

Florence Hebbelynck : Marie

Marina Golovine : Léa

Claude Piéplu : M. Louvet

Odette Laure : Mme Louvet

Paul Crauchet : Charles « Branl'dans le vent »

André Marcon : L'encornet

Jean-Noël Broustal : René

etc etc.....

 

Récompenses

Sept d'or 1997 : Meilleur feuilleton ou série

Sept d'or 1997 : Meilleur auteur de fiction pour Hervé Baslé

Sept d'or 1997 : Meilleur réalisateur de fiction pour Hervé Baslé

                                             

 

 

 

Un terre-neuva à vapeur – 1930-1950

 

lien  : http://www.ameriquefrancaise.org/media-4346/qc_stmalo_journal_de_qc1984_v2.pdf

Afficher l'image d'origine

 

 LIEUX DU TOURNAGE  :   Le village de Saint-Sulliac à côté de Saint-Malo

 

 Photo0204      Photo0203.jpg

 Photo0201.jpg

 

 C'était en 1996 et 1997. Les deux goélettes, la Belle-Poule et l'Etoile participèrent donc au tournage de cette série qui obtint quatre "Septs d'or" en 1998. A deux reprises elles se rendirent à Saint-Malo pour tourner des scènes poignantes : celles du départ des navires vers les bancs, celles de la séparation entre la mer et les marins, et la terre ou restaient leurs familles. Ce départ fut tourner à Saint-Sulliac, petit village sur la Rance d'où sont partis des Terre-Neuvas au siècle dernier. Aujourd'hui Saint-Sulliac se trouve en amont de l'usine marémotrice de la Rance. C'était la première fois que les goélettes s'aventuraient de l'autre côté du barrage et je penses que nos équipages se souviendront encore longtemps de cette remontée de la Rance, au petit matin, dans la brume et un pale soleil froid d'hiver. Quel spectacle   Quel spectacle aussi que ce petit village qui, pour les besoins du tournage, retournait tout entier dans les premières années de ce siècle? Plus de voiture, plus de câble électrique ou téléphonique, plus d'antenne de télévision. Le sable remplaçait le macadam, les carrioles les autos, les costumes d'époque nos fripes actuelles. 

 

lieu de tournage : Saint coulomb

Afficher l'image d'origine

 

Quel souvenir lorsque nous nous sommes tous retrouvés dans le gymnase municipal, entre les rangées de portants de la costumière Sarah Wertheimer qui trouva à chacun un "costume du dimanche" et nous ramenait nous aussi près de 80 ans en arrière?
Quelles émotions nous avons ressentis lorsque nous avons "tourné" en compagnie d'acteurs tels que Bernard Fresson, Roland Blanche, aujourd'hui disparu, Claude Pieplu, Anne Jacquemin et Didier Bienaimé.
Et quelle soirée inoubliable j'ai passé dans le minuscule carré de la Belle-Poule en compagne d'Hervé, de Bernard Fresson et de son épouse, de Roland Blanche et de Guy . Le souvenir est d'autant plus fort que le film est magnifique.

 

lieu de tournage :  la Guimorais (par olivdudu)

Isle Besnard et la Guimorais

Ma Bretagne est située entre terre et mer. Les champs meurent là où les rochers paraissent et plongent dans l'écume du ressac. Les cultures sont les fleurs du paysage, leurs différents tons de vert annoncent l'émeraude de l'océan.
Ici, on naît paysan ou marin selon sa destinée, on cultive le sol ou on laboure la mer. Mon grand-père naquit pêcheur. A treize ans, il partit en mars affronter les périls des glaces et des tempêtes sur les bancs de Terre-Neuve. Il revint en octobre. Puis il repartit et s'en retourna une vie entière, du même mouvement de la vague qui s'éloigne du rivage, se gonfle et s'abat sur le sable pour s'y reposer.
Il chassa la morue dans les brumes du Grand Banc au large des Roches Virgin. Il mouilla ses lignes sur le Banc à Vert et le Bonnet Flamand. Il débarqua à Saint-Pierre quand la pêche était bonne. Il y prit du bon temps et soigna ses blessures. Il y retrouva des cousins partis des siècles avant lui, et qui avaient fait souche. Il faillit y rester pour les yeux d'une belle fille.
Ce film est son histoire et celle de tous ceux qui ont fait "le grand métier". C'est aussi le récit du destin de Pierre, un saisonnier descendu des Mont d'Arrée pour louer ses bras au littoral fertile, au temps où la terre avait encore besoin des bras des hommes pour être cultivée. Il rencontra l'amour et découvrit la mer …
"

 

lieu de tournage :  Saint-Malo

saint malo

lieu de tournage : la pointe du meinga à Saint Coulomb

Afficher l'image d'origine

 

lieu de tournage : pointe de la Varde au large de Saint MaloAfficher l'image d'origine

lieu de tournage : Dol de Bretagne

Photo de Dol-de-Bretagne de Ille-et-Vilaine

Grand Rue à Dol-de-Bretagne

rue-dol-de-bretagnemenhir

e menhir du Champ Dolent, également autre série de Hervé Baslé

 

 

Hervé Baslé.

La Belle-Poule à Brest 96

 

 

La goélette Belle-Poule

La grande pêche

La Belle-Poule a été construite en s'inspirant des plans des dernières goélettes dites islandaises ou paimpolaises. Celle-ci étaient conçues pour aller sur les côtes d'Islande pêcher la morue durant de long mois ...

 

DU MEME REALISATEUR :

TOURNE A DOL DE BRETAGNE au Mont Dol (en Bretagne en allant vers le Mont Saint-Michel)

 

En France, dans les années 70. Jean-Baptiste, agriculteur, marie sa fille Anne

à un élève-officier de Saint-Cyr, Etienne.

Contrairement à son épouse Louise, qui jadis rêvait elle-même de

s'élever socialement en quittant le monde paysan, Jean-Baptiste voit ce

mariage d'un mauvais oeil : son fils Pierre se destinant à la médecine,

il redoute de vieillir seul, sans soutien ni successeur, et prend conscience

avec tristesse que les traditions familiales vont s'éteindre avec lui.

Tandis que la noce bat son plein, il s'en va seul au Champ dolent, le lieu qui

l'a vu naître, et passe ses souvenirs en revue, depuis son enfance jusqu'à

sa rencontre avec Louise...

 

 

Créée par Bernard Lenteric d'après ses romans du même nom, la mini-série 

En 1928, pendant la belle nuit de Noël, Jérôme, maître-boulanger, et sa femme 

Jeanne attendent un heureux événement : l'enfant qui mettra un terme à

dix années de vaines tentatives.

Mais la déconvenue est à la mesure de leurs espoirs : Jeanne accouche

d'un enfant mort-né, puis apprend qu'elle est devenue stérile. Folle de

chagrin, la malheureuse s'enfuit chez ses parents et conseille à Jérôme

de chercher une autre femme, une autre mère pour ses futurs enfants.

Jérôme se rend à l'orphelinat de l'Epi de blé, où il a lui-même passé son

enfance. Il s'y met en quête d'un fils et apprenti, un garçon à qui il pourra

apprendre le métier et léguer sa boulangerie. Entre Honoré et Sébastien,

son coeur balance...

 

Le Fils Du Cordonnier de Herve Basle 

 

Au début du xxe siècle dans la Bretagne, la pauvreté oblige le cordonnier Célestin

et sa femme Joséphine à confier leur fils de deux ans, Pierre, aux sœurs de

Saint-Vincent de Paul qui, assez rapidement, confient à leur tour à un couple

malhonnête Jules et Charlotte chez qui il travaillera dur à l'âge de ses douze ans.

Lorsque Joséphine meurt en mettant au monde son huitième enfant,

Célestin souhaite de retrouver Pierre dans son foyer…

 

 

etc etc...

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Morgan 04/04/2015 15:19

Le Mont Dol est situé à 2 kms au Nord-Ouest de Dol-de-Bretagne, alors que le Champ Dolent se trouve à 2 kms au Sud-Est de la ville, à l'opposé.

De plus le menhir présenté dans ce téléfilm n'est absolument pas celui du Champ Dolent.

En réalité, ce téléfilm a été tourné dans les environs de Vitré ...

goupil michel 06/04/2015 19:43

merci, mais ce ne sont pas les infos que nous avions récupérés
habitez vous le coin - nous oui, en résidence secondaire depuis 40 ans

Présentation

  • : Le blog de veloliberte92et22.over-blog.com
  • : Pour moi, la passion pour lé vélo, le sport en général, la photo, puis le cinéma, le jardinage, le bricolage, la nature (faune, flore ...)pour mon épouse, l'équitation, les voyages, la cuisine, le cinéma, la décoration, le jardinage, la lecture, la faune, la flore etc... et chez l'humain, l'honnêteté, la sincérité, et je déteste l'hypocrisie, la sournoiserie, la fourberie...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens