Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 09:14

Ce 13 août 2017, La météo n'avait pas annoncé un beau dimanche.

Qu'à cela ne tienne, nous avions prévu la visite du château de Champs

sur Marne en Seine et Marne et nous nous y rendons

(http://www.chateau-champs-sur-marne.fr)

Nous avons bien fait, car le temps s'est dégagé et nous avons eu une superbe

journée plutôt chaude.

Nous avons déjeuné auparavant dans un restaurant situé à environ 100 mètres

du château, "Le Clos du Château" (http://www.leclosduchateau.com)

 je vous le conseille, accueil très sympathique, patio, et très bons plats.

Il faut savoir se faire plaisir de temps à autres !

CHATEAU DE CHAMPS SUR MARNE (77)
CHATEAU DE CHAMPS SUR MARNE (77)
CHATEAU DE CHAMPS SUR MARNE (77)
CHATEAU DE CHAMPS SUR MARNE (77)
CHATEAU DE CHAMPS SUR MARNE (77)

Le propriétaire du château se nommait : 

 

Moïse comte de Camondo, né à Istanbul le 15.03.1860 et mort à Paris 8° le 12.11.35. Très riche banquier et collectionneur d'art français, fondateur du  Musée NIssim-de-Camondo en l'honneur de son fils.

 

Le 14.10.1981, il épouse Irène Cahen d'Anvers, fille de Louis Cahen d'Anvers, et de Louise de Morpurgo, « dont l'hôtel parisien (2,rue de Bassano) était le théâtre des réceptions les plus commentées » : ils possédaient le château de Champs-sur-Marne, restauré, redécoré et remeublé à grands frais, et le manoir de « La Jonchère » à Bougival.

 

un fils Nissim (23.08.1892-05-09-1917), prénommé comme son grand-père, mort célibataire, et Béatrice(09.07.1894-1944), devenue Mme Léon Reinach. Le 05.09.1917, Nissim, engagé dans l'Armée de l'Air Française dès le début de la 1ère guerre mondiale en tant que photographe aérien, trouvera la mort à 25 ans, lors d'un combat aérien de son unité en Meurthe-et-Moselle.

 

Cette disparition tragique détermine son père à léguer son hôtel et ses collections à l'Union centrale des arts décoratifs et, dans cette perspective, il ne cessera, jusqu'à sa mort en 1935, de l'enrichir pour constituer un ensemble parfaitement représentatif de l'art du xviiie siècle français (voir Musée Nissim-de-Camondo).

 

 

 

Un château meublé. Ses 900 pièces de collections et son mobilier estampillé des grands noms de l'ébénisterie en font un des châteaux les plus magnifiquement meublés d'Ile-de-France.
Un château meublé. Ses 900 pièces de collections et son mobilier estampillé des grands noms de l'ébénisterie en font un des châteaux les plus magnifiquement meublés d'Ile-de-France.
Un château meublé. Ses 900 pièces de collections et son mobilier estampillé des grands noms de l'ébénisterie en font un des châteaux les plus magnifiquement meublés d'Ile-de-France.
Un château meublé. Ses 900 pièces de collections et son mobilier estampillé des grands noms de l'ébénisterie en font un des châteaux les plus magnifiquement meublés d'Ile-de-France.
Un château meublé. Ses 900 pièces de collections et son mobilier estampillé des grands noms de l'ébénisterie en font un des châteaux les plus magnifiquement meublés d'Ile-de-France.

Un château meublé. Ses 900 pièces de collections et son mobilier estampillé des grands noms de l'ébénisterie en font un des châteaux les plus magnifiquement meublés d'Ile-de-France.

Il accueille d'illustre  locataires :  la princesse de Conti, les ducs de La Vallière, 

la marquise  de Pompadour au XVIIIe siècle, et des hommes de lettres tels

que Diderot , Voltaire, Chateaubriand et Proust. 

Le banquier Louis Cahen d'Anvers achète le domaine en 1895 et entreprend 

une importante campagne de restauration qu'il confie à l'architecte Walter Destailleur.

Il complète cette restauration de collections et mobiliers de grande valeur.

Charles Cahen d’Anvers, son fils donne le château à l’Etat en 1935.

Aujourd’hui, la présentation des collections reflète l’art de vivre de la famille Cahen d’Anvers.

Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.
Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des  chefs d'Etat étrangers  y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.

Dès 1935, le château devient une résidence officielle de la Présidence de la République. Dès 1959, des chefs d'Etat étrangers y séjournent, sur l'invitation du général de Gaulle.

Ses jardins  de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés  vers 1710 par Desgot,  sont restaurés en 1895 par Henri  et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable".    Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....
Ses jardins  de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés  vers 1710 par Desgot,  sont restaurés en 1895 par Henri  et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable".    Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....
Ses jardins  de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés  vers 1710 par Desgot,  sont restaurés en 1895 par Henri  et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable".    Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....
Ses jardins  de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés  vers 1710 par Desgot,  sont restaurés en 1895 par Henri  et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable".    Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....
Ses jardins  de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés  vers 1710 par Desgot,  sont restaurés en 1895 par Henri  et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable".    Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....
Ses jardins  de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés  vers 1710 par Desgot,  sont restaurés en 1895 par Henri  et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable".    Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....
Ses jardins  de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés  vers 1710 par Desgot,  sont restaurés en 1895 par Henri  et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable".    Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....
Ses jardins  de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés  vers 1710 par Desgot,  sont restaurés en 1895 par Henri  et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable".    Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....
Ses jardins  de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés  vers 1710 par Desgot,  sont restaurés en 1895 par Henri  et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable".    Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....
Ses jardins  de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés  vers 1710 par Desgot,  sont restaurés en 1895 par Henri  et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable".    Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....
Ses jardins  de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés  vers 1710 par Desgot,  sont restaurés en 1895 par Henri  et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable".    Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....

Ses jardins de 85 ha inspirés de Le Nôtre, dessinés vers 1710 par Desgot, sont restaurés en 1895 par Henri et Achille Duchêne. Ils sont labellisés "jardin remarquable". Au détour un bosquet vous rencontrerez peut être comme nous, un petit hérisson qui cherchait quelques insectes ....

Un haut lieu de cinéma

 

Pendant près de 30 ans, Champs-sur-Marne a été un haut lieu de tournage de films  et de documentaires. Lorsqu'ils avaient besoin d'un fond d'apparat pour leurs marionnettes, Les Guignols de l'info  ont aussi planté leurs caméras dans les salons ou le parc. Plus de 80 tournages ont eu lieu dans cette demeure. Parmi les plus célèbres: Un amour de Swann, de Wolker Schlondörff (1984), Le Colonel Chabert, d'Yves Angelo (1994), L'Allée du roi, de Nina Companeez (1995), Le Promeneur du Champ-de-Mars, de Robert Guédiguian (2004), Jeanne Poisson, marquise de Pompadour, de Robin Davis (2006) ont été tournés là.

Depuis la restauration du château de Champs, il n'est plus question aujourd'hui d'accueillir des équipes de films. Même si le mobilier utilisé dans les fictions n'est pas le mobilier d'origine, les tournages abîment tout, notamment les parquets. Pourtant, les tournages représentent une source de revenus non négligeables pour le Centre des monuments nationaux. En 2011, ils ont rapporté 800.000 euros au CMN (tous lieux confondus). Des châteaux comme Champs se louaient entre 4000 et 7000 euros par jour.

 

SUPPLEMENT LE MUSEE NISSIM DE CAMANDO

Partager cet article

Repost 0
Published by veloliberte92et22.over-blog.com - dans LOISIRS-W-END PROVINCE...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de veloliberte92et22.over-blog.com
  • Le blog de veloliberte92et22.over-blog.com
  • : Pour moi, la passion pour lé vélo, le sport en général, la photo, puis le cinéma, le jardinage, le bricolage, la nature (animaux, fleurs ,,,)pour mon épouse, l'équitation, les voyages, la cuisine, le cinéma, la décoration, le jardinage, la lecture, la faune, la flore etc... et chez l'humain, l'honnêteté, la sincérité, et je déteste l'hypocrisie, la sournoiserie, la fourberie...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens